Une petite fille de 2 ans meurt après s’être faite piquée par une tique

S’il y a bien une chose que l’on déteste pendant l’été, ce sont les insectes. Ces petites bestioles minuscules qui s’amusent à nous piquer, sont insupportables. Mais les piqûres et démangeaisons qu’elles provoquent ne sont pas les seuls inconvénients ! Certains insectes peuvent présenter un réel danger pour la santé, comme les tiques. Ceci, la famille Ratliff l’a su à ses dépends !

Les tiques sont des parasites qui vivent dans les bois et dans les hautes herbes. En Europe, ces insectes ne sont pas dangereux, du moment qu’ils sont enlevés le plus tôt possible. Les tiques s’attaquent aussi bien aux hommes qu’aux animaux et se nourrissent de leur sang.

Normalement, les tiques ne présentent pas de danger dans l’immédiat, mais peuvent contaminer les organismes hôtes. En effet, elles sont responsables de la transmission de nombreuses maladies, notamment la maladie de Lyme mais aussi la fièvre pourprée des montagnes Rocheuses.

Qu’est-ce que la fièvre pourprée des montagnes Rocheuses ?
La fièvre pourprée des montagnes Rocheuses est une maladie due à la Rickettsia rickettsie, une bactérie transmise par piqure de tiques. Cette pathologie est beaucoup plus fréquente dans le continent nord-américain et sévit pendant la saison chaude, notamment du mois de mai au mois d’octobre.
Les symptômes de la fièvre pourprée des montagnes Rocheuses se traduisent par de la fièvre, des maux de tête, des problèmes digestifs ainsi que des douleurs musculaires. On remarque également l’apparition de taches purulentes notamment au niveau des poignets et des chevilles.
Quand cette maladie infectieuse n’est pas traitée à temps, elle peut être fatale. Comme c’était le cas de la petite Kenley Ratliff.

Attention aux piqûres !
Kenley Ratliff était une enfant âgée de deux ans et a perdu la vie des suites de la fièvre pourprée des montagnes Rocheuses. Originaire de l’Indiana aux États-Unis, la petite est morte quelques jours après le diagnostic.

D’après un ami de la famille, Nichol Kirby, Kenley avait de la fièvre une semaine avant sa mort, mais a reçu un traitement pour une infection à streptocoques quand elle a été transportée à l’hôpital au début.

Mais malgré les traitements prescrits, la fièvre n’a pas baissé et Kenley a dû être hospitalisée de nouveau, surtout que tout son corps était couvert de boutons. C’est là que les médecins ont su que la petite souffrait de la fièvre pourprée des montagnes Rocheuses.

La petite a du donc rester à l’hôpital pour recevoir les soins nécessaires pour traiter cette maladie infectieuse. Kenley avait besoin de machine respiratoire, pour pouvoir respirer proprement.

Sa mère, Kayla, ne l’a pas quitté une seconde. Pour pouvoir la visiter, elle devait mettre un masque pour se protéger contre l’infection.

D’après le témoignage d’un ami de la famille, Kenley avait des boutons violets sur tout le corps. Son teint avait complètement perdu son aspect uniforme.
Pour aider la famille Ratliff à payer les factures médicales de Kenley, une page GoFundMe a été créée afin de collecter des fonds. Mais quelques jours après, la famille a annoncé que Kenley est décédée. Les médecins ont débranché la machine qui l’aidait à respirer à 3 heures du matin.

Kenley s’est vraiment battue pour survivre, mais la maladie était plus forte.

Les parents de Kenley ont remercié toutes les personnes qui les ont soutenues et sont certains que leur fille est dans un endroit meilleur et ne souffre plus.

Comment prévenir la fièvre pourprée des montagnes Rocheuses ?
Le seul moyen pour prévenir cette maladie infectieuse, c’est d’éviter de se faire piquer par des tiques. Il est donc important de prendre toutes les mesures de précautions, en se promenant dans les bois ou les forêts en été, pour éviter d’être infecté.

Ainsi, il est nécessaire de :

Porter des vêtements clairs et qui couvrent tout le corps
Rentrer le pantalon dans les chaussettes ou dans les bottes
Appliquer un répulsif à insectes sur les parties découvertes du corps
Bien examiner son corps et ses vêtements après chaque virée dans des endroits susceptibles d’abriter des tiques.

 

Source: santeplusMag

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *