Cette maman s’est sentie trahie. Sans lui demander sa permission, sa belle-mère a percé les oreilles de sa fille. Flouée par la mère de son époux, la femme a publié un statut virulent sur un forum intitulé « Non aux belles-mères ». Elle a expliqué que ses rapports étaient assez conflictuels avec celle qui a enfreint sa volonté. Ce témoignage nous est relayé par nos confrères du site britannique The Sun.

Il n’est pas rare que certaines épousent soient légèrement agacées par leur belle-mère ou pire, la craignent. Mais cette dernière a enfreint les limites de l’admissible en perçant les oreilles de sa petite fille en cachette. Révoltée, la femme a publié une véritable complainte de cette femme qui n’a pas respecté sa volonté de maman.

Une belle-mère détestable
Alors que cette maman ne voit sa belle-mère que rarement, cela lui suffit pour en avoir assez. Sur la publication que l’on peut lire sur Reddit, nous pouvons lire :

« Nous vivons à environ huit heures d’elle, la voyons une fois par an et parlons avec elle peut-être une fois par mois. » La femme raconte également que son époux est conscient de son caractère castrateur et qu’il ne la laisserait jamais faire du mal à ses enfants. Une relation malsaine qui a abouti à ce comportement inadmissible envers sa belle-fille.

« Mes filles ne voulaient rien avoir à faire avec elle »
Le fils de cette femme odieuse et son épouse ne sont pas les seuls à la tenir en horreur. Ces petites-filles tiennent également à l’éviter à chacune de ses visites. « Ma belle-mère a été bouleversée de voir que mes deux filles aînées ne l’ont pas reconnue et ne voulaient rien avoir à faire avec elle » a-t-elle écrit.

Puis d’ajouter : « Se faire percer les oreilles est quelque chose dont elle se plaint depuis des années, mais nous lui disons généralement que quand ils seront assez grands pour le demander, nous le ferons. » Mais ses commentaires se sont faits de plus en plus insistants jusqu’à ce qu’elle commette ce terrible impair.

La belle-sœur complice
Si cette belle-mère exécrable a réussi à percer les oreilles de sa petite-fille, c’est grâce à un stratagème habile. Pour réaliser son souhait, elle a prétexté une promenade avec leur tante. La maman a écrit : « Je fais confiance à [ma belle-sœur] et j’ai emmitouflé ma deuxième fille et me suis recroquevillée sur le canapé pour allaiter le bébé et regarder la télé. »

Seulement, cet instant de tranquillité allait vite s’achever lorsque sa belle-sœur lui avouera que sa mère avait conduit sa petite fille à une bijouterie sans son consentement. Heureusement, elle a réussi à empêcher cet acte en se fâchant avec sa mère.

Rupture des liens
Depuis cet incident, la mère des trois filles veut couper court à cette relation toxique. « A ce stade, je suis prête à couper complètement les ponts » raconte-t-elle aux internautes. Heureusement, la maman a pu compter sur leur soutien puisque ces derniers lui ont donné des conseils pour affronter cette belle-mère intrusive.

Sur un de ses commentaires, un écrit : « Dites simplement que votre ami était au magasin / travaille là / était juste à l’extérieur du magasin et a vu le tout se dérouler et vous a contacté à ce sujet. » Un conseil pour pouvoir prouver le forfait de sa belle-mère. Un autre commentateur répond : « Je ne peux pas croire qu’elle pensait qu’il s’agissait d’une chose acceptable à faire »

Comment réagir face à un grand-parent intrusif ?
Si les parents sont souvent heureux de compter sur le soutien des grands-parents, certains peuvent s’immiscer dans les principes d’éducation qu’ils ont imposés. Dans ce cas, il est capital d’établir des limites pour avoir une relation saine avec eux. Pour une bonne entente, il est nécessaire de ne pas leur permettre de remettre en question les choix de vie adoptés au quotidien.

Il est également important que les grands-parents demandent toujours l’approbation de leurs enfants avant d’offrir des cadeaux ou de permettre des sorties. Cette rivalité malsaine peut véritablement compromettre les rapports et s’avérer toxique. Cette discussion s’impose donc en exprimant concrètement les griefs pour pouvoir avancer sereinement.

 

Source santeplusMag