Un violeur d’enfants a été libéré de prison pour le protéger du coronavirus

Suite à cette pandémie au coronavirus chinois, certaines mesures sont l’objet de réserves. C’est le cas pour cet homme pédophile qui a été libéré pour le protéger de la maladie la plus tueuse de notre temps. Il n’est pas rare que dans certains pays l’on gracie les criminels. Reconnu coupable d’avoir violé plusieurs enfants, Glenn Christie était emprisonné dans l’état du Massachussetts. Il avait violé à plusieurs reprises un garçon de 12 ans. Souffrant d’une maladie rénale rare, il avait été en détention pour avoir violé sa peine de probation. Ce témoignage nous est relayé par nos confrères du site britannique The Mirror.

Il avait violé un enfant et commis un attentat à la pudeur sur un enfant mineur. Aujourd’hui, il est libéré par le juge de la Cour Supérieure pour des raisons de santé car il souffre d’une maladie rénale. Le motif ? La prison dans laquelle il séjournait a été frappée par l’épidémie au coronavirus chinois. 23 détenus et sept membres du personnel carcéral se sont révélés positifs dans la prison. Une libération qui sera sujette aux questionnements pour le passif criminel du pédophile.

Vulnérable au virus mortel
Glenn Christie, est aujourd’hui en fauteuil roulant. Sa libération vient soutenir la protection de l’homme jugé vulnérable au COVID 19 à cause de son problème de santé. La condition de sa libération est qu’il soit diagnostiqué négatif au coronavirus. L’accusé a été condamné à retourner en prison pour la durée d’un à deux ans. « Les individus incarcérés se couchent souvent dans la même cellule ou unité et ne peuvent pas, de façon réaliste, maintenir une distance sociale adéquate » a déclaré Ralph Gants, le juge de la Cour Suprême. Puis d’ajouter : « Les risques pour la santé d’une personne en détention résultant de la pandémie constituent un changement de circonstances. » Des déclarations qui lui vaudront d’être libéré avant même d’avoir purgé sa peine.

« Un soulagement incroyable »
Ce sont ces mots que David Rangavis, avocat du détenu a publié sur le réseau social Twitter. Il a également déclaré qu’un juge doit prendre soigneusement en considération « non seulement les risques posés par la libération de l’accusé – fuite, danger pour autrui ou pour la communauté, et probabilité de nouveaux actes criminels – mais aussi, pendant cette pandémie, au risque que l’accusé meure ou tombe gravement malade s’il est détenu ». Chose à laquelle les juges répondront par la positive en allégeant la peine du pédophile qui a agressé sexuellement un mineur de 12 ans.

Au grand dam des victimes
Cet apaisement sera ensuite conclu par la libération du pédophile Christie au grand dam de ses victimes et de sa famille. L’avocat s’est félicité de cette dernière et a évoqué « l’esquive de cette épidémie en cours » par l’accusé qui n’a pas purgé sa peine de prison. L’homme devra retourner en prison s’il perd sa démarche judiciaire d’appel. Maitre Rangavis a déclaré sur l’honneur à la Cour que l’accusé de pédophilie souffrait d’une maladie rénale et avait un cancer de la glande thyroïde. Une condition grave qui lui vaudra d’échapper au barreaux malgré son casier judiciaire lourd.

Des cas de libérations de criminels
Suite à cette pandémie, il n’est pas chose rare que des détenus soient libérés pour éviter plus de contaminations au coronavirus. Cela a été le cas en France où 130 prisonniers radicalisés ont été relâchés pour raisons sanitaires, comme le relayent nos confrères de l’hebdomadaire Le Point. Malgré la contestation du ministère de l’Intérieur, des criminels condamnés « dans des dossiers terroristes bénéficient d’une libération anticipée». Des mesures instaurées pour éviter la propagation de cette pandémie qui touche le monde entier.

Agression sexuelle : une épreuve dévastatrice
Ce traumatisme peut avoir des conséquences psychologiques délétères sur l’enfant une fois devenu adulte. Consommation de toxiques, dépression, mutilations sont autant de troubles mentaux qui peuvent découler de cet événement très douloureux. Un accompagnement psychologique peut être d’une grande aide pour surmonter les séquelles issues d’une agression sexuelle ou d’un viol. Il n’est pas rare d’entendre que des violeurs ont également été violés pendant l’enfance. Il est donc de toute première instance de briser ce schéma vicieux et de guérir profondément de ce mal qui ronge.

Source: santeplusMag