‘est un sujet dur, lourd mais important. Comment supporter le deuil d’un enfant ? Personne ne veut être confronté à cette question. Au Parlement français une proposition de loi était voté ce jeudi 30 janvier. Elle proposait l’allongement de cinq à douze jours le congé légal pour le deuil d’un enfant mineur. Mais cela a été rejetté par les députés.

En Angleterre ou encore en Suède, les parents bénéficient d’un congé de 12 jours en cas de décès d’un enfant mineur. Des jours qui peuvent sembler peu étant donné la douleur que cela suppose mais qui sont supérieurs à ce qui se fait en France.

En effet, en France, quatre-mille cinq-cents enfants de moins de 18 ans meurent environ chaque année comme l’indique Télérama. Les parents ont 5 jours de congés. Le député du Nord, Guy Bricout, avait déposé une proposition de loi pour allonger le congé légal à 12 jours.

Mais malheureusement, le texte a été repoussé. Le gouvernement s’y était opposé et le vote du groupe parlementaire LREM a finalement été de 40 voix contre 38. Les députés ont préféré adopter un amendement pour que les salariés puissent faire don de leur RTT à un collègue ayant un enfant malade ou décédé.

Cette solidarité entre employés est très belle, c’est bien vrai mais beaucoup trouvent dommage que les entreprises ne soient pas non plus solidaires avec plus de jours de congés dans ces moments difficiles. Apparemment, la raison de cette décision de rester à 5 jours serait liée au fait que cela engendrerait un poids économique sur les entreprises.

Que pensez-vous de cette décision ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *