Le rapport d’autopsie révèle que George Floyd était positif au coronavirus

Il était afro-américain et a été assassiné de sang-froid. Une vidéo d’une dizaine de minutes montrant l’arrestation de George Floyd quelques heures avant sa mort a provoqué un véritable tollé. Depuis une semaine, le monde entier parle d’une seule voix pour dénoncer les violences policières outre-Atlantique. Alors que le médecin légiste avait déclaré lundi qu’il avait fait un « arrêt cardiaque et pulmonaire » à cause du plaquage au sol, Euro News révèle que ce même médecin a publié un rapport d’autopsie indiquant que l’homme de 46 ans était positif au nouveau coronavirus.

« Mon papa a changé le monde », c’est la pancarte que tenait la fille de George Floyd lors d’une manifestation. La phrase touchante de cette petite fille a fait le tour des réseaux sociaux. Des mots puissants, mais qui révèlent le destin terrible d’un homme qui n’a eu de tort que celui d’être noir. Du haut de ses 6 ans, Gianna Floyd semble réaliser avec justesse l’ampleur de ce qui est en train de se passer. Lors de son interpellation, son papa, alors qu’il ne montrait vraisemblablement aucun signe de résistance, a été tué par un policier blanc.

Quand deux épidémies se confondent
En pleine crise de coronavirus, le monde fait face à une épidémie d’un tout autre genre. Contrairement au sars-cov-2, celle-ci est, de source sûre, créé par l’homme. La haine, la violence, le racisme et l’intolérance continuent de sévir et ne semblent pas disparaître, ni avec la chaleur, ni avec l’immunité collective et encore moins avec un potentiel vaccin. Malheureusement, George Floyd a fait les frais des deux maladies.

C’est en tout cas ce que révèle un rapport d’autopsie de 20 pages publié avec l’accord de la famille de la victime. Cependant, selon ce même rapport, la mort ne serait pas liée à l’infection. Le quinquagénaire afro-américain, bien qu’il souffrait d’une infection au nouveau coronavirus, était asymptomatique. Voici les conclusions du médecin légiste traduites par Euro News : « Le défunt était positif au 2019-nCOV le 03/04/2020. Etant donné que le test PCR peut donner un résultat positif des semaines après la résolution de la maladie clinique, le résultat de l’autopsie reflète très probablement une positivité asymptomatique mais persistante due à une infection antérieur ».

Pour l’heure, le bureau du médecin légiste se refuse à tout commentaire. Sur son site internet, ce dernier prévient qu’il ne peut pas donner plus d’explications sur le contenu du rapport d’autopsie. Pour cause, répondre aux questions et apporter plus de détails pourrait selon lui « entacher tout futur procès pénal ou civil lié à la mort de M. Floyd ».

George Floyd est mort « par homicide »
C’était un meurtre. Voilà ce qu’annonce Andrew M Baker, le médecin légiste en charge de son autopsie. George Floyd est mort assassiné, et sa mort a été visionnée par des millions de personnes à travers le monde. George Floyd s’est soumis, il a crié, il a supplié. George Floyd a prévenu qu’il ne respirait plus, mais la cruauté humaine a encore une fois dépassé l’entendement. Le Dr Baker indique que l’afro américain est mort « par homicide » à cause de la « pression exercée sur son cou » par les forces de l’ordre de Minneapolis. Il a fait « un arrêt cardiaque et pulmonaire » après avoir été immobilisé et plaqué au sol pendant de longues minutes.

Derek Chauvin le policier qui, dans son geste meurtrier, a maintenu son genou sur le cou de George Floyd, est aujourd’hui poursuivi pour « meurtre non prémédité ». Un crime passible de 40 ans de prison dans le pays de l’Oncle Sam.

 

Source: santeplusMag