L’Allemagne à mis en place des cabines pour les sans abris pour les aider à supporter l’hiver

L’Allemagne à mis en place des cabines pour les sans abris pour les aider à supporter l’hiver

31 octobre 2022 342 Par astucerie

N'hésiter pas à partager si vous aimez

Concrètement, on ne peut pas mesurer comment la créativité a changé le monde, mais grâce aux inventions qui sortent de l’ombre chaque jour, on obtient quelque chose de plus grand. C’est le cas de ces cabines qui ont fait leur apparition dans une ville du sud de l’Allemagne. Ces capsules au design futuriste sont là pour une bonne raison, comme relayé par le journal britannique BBC.

La créativité et l’innovation ne peuvent être considérées comme un véritable moteur du progrès que lorsque l’idée qui en découle est au service des êtres vivants.

Des capsules mystérieuses au design futuriste : à quoi servent-elles ?

En voyant les sans-abri errer dans les rues, on souhaite souvent leur venir en aide et les protéger du froid et du vent de l’hiver. C’est ce qu’une ville allemande a prouvé en fournissant aux sans-abri un toit en forme de capsules à l’allure futuriste pendant les mois d’hiver. Ces petits habitats ont vu la lumière du jour à Ulm, une ville située au sud de l’Allemagne, à plus de 120 kilomètres de Munich. Ainsi, les SDF pourront bénéficier de cette initiative originale et mûrement réfléchie.

Un sans-abri fait face au froid. Source : spm

  • Des capsules de sommeil : une invention qui aidera les sans-abri à supporter les intempéries de l’hiver

« Ulmer Nests » ou « Nids d’Ulmer » en français, ces cabines de sommeil construites en bois et en acier ont été placées dans des parcs et autres espaces publics en vue d’abriter les personnes dans le besoin. Selon BBC, l’idée date d’il y a 4 ans, précisément en 2018. À l’origine, six entrepreneurs qui ont décidé de s’investir et d’agir en faveur de cette cause. En effet, en plus d’être assez spacieuses pour accueillir deux personnes, ces capsules sont équipées d’une isolation thermique afin de protéger ceux qui s’y abritent contre le vent et le froid. Et bien qu’il n’y ait pas de caméras de surveillance, des capteurs de mouvement alertent les volontaires de l’association Caritas Ulm-Alb-Donau en charge du projet dès que les portes s’ouvrent. Ces derniers procèdent ensuite à un contrôle sur place pour s’assurer que tout est dans l’ordre, mais aussi pour fournir de l’aide, du soutien ou de l’assistance à toute personne utilisant le refuge. Par ailleurs, des panneaux solaires ont été installés afin d’économiser de l’énergie pendant la journée.

Capsule de sommeil. Source : spm

  • Les capsules d’Ulmer : un projet pilote qui promet !

Selon les inventeurs des « Nids d’Ulmer », les capsules font l’objet d’un programme pilote visant à tester si les installations sont adaptées pour offrir une protection suffisante contre les vagues de froid en hiver, d’autant plus que la ville d’Ulm arrive à des températures extrêmement basses durant cette période de l’année. Si les tests sont concluants, l’installation de ces cabines à la forme compacte pourrait être étendue à l’ensemble du pays et pourquoi pas au monde entier dans un avenir très proche.

  • Les capsules pour sans-abri : un rêve qui changera notre monde

Les « nids d’Ulmer » sont loin d’être une alternative aux foyers des sans-abri, elles ont été conçues pour être utilisées uniquement en cas d’urgence, pour des personnes qui se retrouvent à la rue et n’arrivent pas à se procurer un toit pour la nuit. Le plus important, c’est cette idée créative qui a réussi à voir le jour. Pourvu que les gouvernements, associations ou entreprises de chaque pays puissent faire bouger les choses et apporter les fonds nécessaires pour implanter ces cabines dans les quatre coins du monde.

Capsule de sommeil pour SDF. Source : spm

Pour certains plus que d’autres, la vie peut être très dure. C’est d’ailleurs le quotidien malheureux des sans-abri, qui, en plus de devoir faire face aux défis de la vie tous les jours, doivent également supporter les nuits glaciales et sombres de l’hiver. Mais avec peu de moyens et surtout beaucoup de compassion, on peut sauver des vies.

Source: santeplusMag

Votre commentaire/Feedback via Facebook

N'hésiter pas à partager si vous aimez