Dormir moins de 6 heures par nuit augmente les risques de démence

Dormir moins de 6 heures par nuit augmente les risques de démence

10 mars 2022 706 Par astucerie

N'hésiter pas à partager si vous aimez

On sait que le sommeil est d’une importance capitale pour notre santé en général et pour notre productivité. Mais la science nous apprend que des nuits courtes, au moins quand on est âgé de 50 à 70 ans, peuvent augmenter les risques de souffrir de démence.

Une études longitudinale qui a été effectuée auprès de 8000 adultes britanniques sur une durée de plus de 25 ans.

C’est ce que révèle une étude réalisée auprès de 8000 adultes britanniques suivis durant plus de 25 ans. 

L’étude en question a été publiée dans la revue Nature Communications. Elle cette démontre que le risque de démence est plus élevé de 20 à 40 % chez les gens qui dorment moins de six heures, comparativement à ceux qui en dorment entre 7 et 9 heures. 

Le Dr Alex Desautels, neurologue et directeur médical du Centre d’études avancées en médecine du sommeil a affirmé que «Cette étude s’ajoute à d’autres études qui vont dans le même sens et qui disent qu’il y a des dommages irréversibles à une diminution de notre durée de sommeil nocturne persistante. Donc, dans ce groupe, les gens dormaient moins de six heures de façon persistante. Plus une certaine partie de la population va être privée de sommeil, moins ils vont éliminer les déchets, dont la protéine bêta-amyloïde, et plus ça va les rendre sensibles à développer la maladie d’Alzheimer et d’autres démences.»

Si vous êtes âgé de 50 à 70 ans, cela vaut la peine d’essayer d’obtenir de bonnes et longues nuits de sommeil! Et pourquoi ne pas en prendre l’habitude dès maintenant, même si vous êtes plus jeune?


Source: 98,5 FM

Votre commentaire/Feedback via Facebook

N'hésiter pas à partager si vous aimez