Les toxines sont considérées comme des déchets qui pénètrent votre corps par divers moyens, tout comme elles peuvent être générées par votre organisme. Pour s’en débarrasser, vous disposez d’organes émonctoires qui les éjectent par divers canaux. Mais il se peut que ces organes, comme le foie, nécessitent une cure détoxifiante pour mieux assurer leurs fonctions.

Cette cure est un rituel basé sur une boisson que vous prenez, selon une posologie bien définie. Le breuvage en question détient des propriétés détox qui lui sont conférées par les ingrédients qu’il contient. Il est par ailleurs conseillé d’utiliser des ingrédients issus d’une culture biologique saine.

Les bienfaits des ingrédients

Le gingembre

Le gingembre est un aliment connu pour ses vertus détoxifiants. Il agit en tant qu’agent protecteur du foie en réduisant les niveaux de triglycérides, du cholestérol et du sucre dans le sang. La schistosomiase est l’un des parasites les plus dévastateurs pour le foie, mais le gingembre vous confère les vertus dont vous avez besoin pour y faire face, et vous aide ainsi à protéger cet organe émonctoire de votre corps.

Le gingembre est également connu pour son potentiel antioxydant, qui permet de protéger le foie contre les ravages occasionnés par le stress oxydatif, dont l’inflammation. Tout ceci a pour vertu de permettre à cet organe de jouer aux mieux son rôle : éliminer les toxines assimilées ou générées par votre corps.

Le citron

La notoriété du citron découle de ses propriétés antibactériennes, connues pour favoriser le bon fonctionnement de la flore intestinale, dont le foie fait partie. Il permet ainsi une protection optimale des bactéries qui peuvent impacter son fonctionnement. Le citron permet également de protéger le pancréas, ce dernier génère des enzymes qui permettent la dégradation des toxines. Cet agrume contient aussi de la naringénine, un flavonoïde qui stimule l’action de votre métabolisme pour procéder à la dégradation des toxines.

Le céleri

Le céleri permet de réguler le niveau de sucre et des lipides dans le sang, ce qui aide à la protection du foie. Il contient aussi un bon nombre d’antioxydants, protégeant ainsi votre corps contre l’apparition de radicaux libres, néfastes pour votre organisme.

La tomate

Ce légume aux multiples bienfaits, joue un rôle crucial dans la protection du foie contre les dommages qui peuvent lui être infligés, par les toxines assimilés par voie nutritionnelle comme celles issues de la consommation d’alcool.

Le cumin

Le cumin favorise la sécrétion de bile par le foie, ce qui aide à la dégradation des toxines issues des aliments. Il contient aussi des composantes anti-inflammatoires qui protègent votre foie contre les dommages causés par l’inflammation.

Le piment de Cayenne

Selon une étude une vivo, le piment de Cayenne aurait des facultés protectrices pour le foie, notamment contre la fibrose du foie.

Préparation du cocktail détox 

Pour cela, il vous faut :

  • 2 cuillères à soupe de gingembre frais râpé
  • Le jus d’un demi-citron sans oublier le zeste
  • 2 branches de céleri d’origine biologique
  • Une tasse de jus de tomates
  • Une pincée de cumin
  • 1 pincée de piment de Cayenne

Mettez tous les ingrédients dans un mixeur, et mélangez jusqu’à obtention d’une texture homogène. Prenez-en un verre le matin à jeun et un autre le soir avant de dormir, pour détoxifier votre foie en 72 h seulement.

Mise en garde

Le gingembre est déconseillé aux femmes enceintes, personnes souffrant de maladies de sang, diabétiques et aux personnes chétives.

Il est déconseillé de prendre du citron en cas de brûlures ou d’ulcères d’estomac, ainsi qu’en cas d’allergies aux agrumes. Également, il est recommandé de ne pas vous brosser les dents, juste après avoir consommé du jus de citron, pour ne pas endommager l’émail des dents.

Du fait de sa teneur en sodium le céleri est à éviter par les personnes qui suivent un régime hyposodé strict. Dans un régime sans sel moins sévère, il peut être occasionnellement consommé, mais en petite quantité.

Le piment de Cayenne est déconseillé aux personnes allergiques au piment, qui souffrent du syndrome de l’intestin irritable ou d’hémorroïdes.

Source : Santé + Mag

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *