Certaines personnes ont peur des abeilles car ces petites bêtes peuvent piquer, bien qu’elles ne le fassent qu’en cas de besoin extrême d’auto-défense. Mais ce que qu’il faut garder à l’esprit, c’est qu’une abeille constitue un élément indispensable dans l’équilibre de l’écosystème à l’échelle mondiale.

Les abeilles, des créatures indispensables pour l’écosystème
Les abeilles font partie de toute une chaine qui permet le maintien de l’équilibre de l’écosystème et ce en pollinisant les fleurs et en jouant un rôle dans la vie de plusieurs espèces animales et végétales. En effet, sans l’action des abeilles, des dizaines de plantes seraient incapables de se reproduire et viendraient à mourir. Ceci aurait pour conséquence la mort de plusieurs espèces animales qui vivent de ces plantes. Et en fin de compte, l’homme se trouverait privé de ces espèces animales dont il se nourrit. C’est donc toute une chaine qui serait détruite.

Un incident plus que déplorable
Justin et Tori Englehardt sont les propriétaires du domaine d’apiculture « Wild Hill » à Sioux City, dans l’Etat américain de l’Iowa. Ils sont donc allés vérifier leurs ruches d’abeilles le matin du 28 Décembre et ont découvert que 50 d’entre elles avaient été détruites. Ce qui a engendré la mort de plus de 500 000 abeilles et une perte de plus de 60 000 $ pour leur entreprise.


Justin a déclaré au journal local : « Ils ont renversé toutes les ruches, tué toutes les abeilles. Ils nous ont complètement anéantis… Ils ont fait irruption dans notre hangar, ils ont sorti tout notre équipement et l’ont jeté par terre, ils ont cassé tout ce qu’ils pouvaient casser… Rien ne semble avoir été volé, tout a été vandalisé ou sérieusement endommagé. »

Mais ce qui a mis davantage les Englehardt en difficulté c’est le fait que les compagnies d’assurance ne couvrent pas les risques pour les abeilles, ce qui les a poussés à recourir à une page de collecte de dons pour tenter de maintenir en vie leur activité.

Le soutien n’était pas bien loin
Aussi surprenant que cela puisse paraître, la communauté s’est rassemblée et la page de collecte de fonds que le couple a mis en place avait déjà dépassé les 30 000 $ au moment où elle a été désactivée. Mr. Englehardt a commenté ceci en disant : « c’est grâce à toutes ces contributions que nous pourrons tout reconstruire à l’arrivée du printemps. Nous sommes profondément touchés par toute cette compassion, entre les dons d’argent et d’équipement, nous avons pu récupérer en comblant nos besoins. »

Il a dit être également reconnaissant envers la police locale qui a été en mesure d’arrêter les coupables en quelques jours seulement. Malgré le fait que « Wild Hill Honey » se trouvait dans un endroit reculé et qu’il n’y avait pas de témoin du crime, grâce à l’aide de la communauté et quelques astuces employées par les enquêteurs, l’arrestation des deux garçons a pu se faire assez rapidement.

Justice devait être rendue
Les deux coupables, qui ne peuvent être nommés vu leur âge, ont été accusés d’actes criminels au premier degré ainsi que d’infractions visant des installations pour animaux d’élevage et de cambriolage au troisième degré. Ils ont aussi été inculpés de délit aggravé et de possession d’outils de vol.

Ces délits peuvent engendrer une peine d’emprisonnement de 10 ans et une amende pouvant s’élever à 10 000 $. Néanmoins, le fait d’envisager cette peine a suscité tout un débat concernant l’affaire car les deux personnes impliquées sont mineures, sachant que les poursuites pour les délits concernant des animaux sont rares en Iowa.

L’avocat adjoint du comté de Woodbury a déclaré : « je ne me souviens d’aucune poursuite judiciaire de ce type dans le comté. Il se peut que je me trompe, mais il n’y a rien qui me vient à l’esprit. »

L’affaire sera donc très probablement tranchée par un tribunal pour mineurs et quel que soit le résultat ou la sanction décidée, le couple d’apiculteurs reste simplement reconnaissant pour la rapidité de l’arrestation.

Bien que le couple projette de reconstruire Wild Hill Honey, il n’a pas omis de profiter de l’attention médiatique pour sensibiliser les autres apiculteurs contre le danger que représente le vandalisme. Les Englehardt n’ont pas manqué de rappeler : « Les abeilles sont d’une importance critique et beaucoup savent déjà que les abeilles sont actuellement confrontées à de vrais défis. »

A cause des pesticides, des parasites et autres substances nocives, les populations d’abeilles baissent d’à peu près 30% chaque année en France (Syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles). Il est donc très important de veiller au bien-être de ces insectes pour l’équilibre de notre planète. « Le jour où les abeilles disparaîtront, l’homme n’aura plus que quatre ans à vivre ; plus d’abeilles, plus de plantes, plus d’animaux, plus d’humains ».

Source: santeplusmag