[ads] On tient sans aucun doute l’une des histoires les plus bouleversantes de la journée et elle nous vient des États-Unis où une petite fille handicapée de 10 ans s’est fait attaquer sauvagement à l’arrière du bus scolaire qui l’a ramené chez elle.

C’est Metro News qui rapporte cette nouvelle qui donne les larmes aux yeux tant il s’agit d’une histoire terriblement cruelle. En effet, dans la ville de Green Bay dans l’État du Wisconsin, Lillian Waldron, une petite fille handicapée de 10 ans s’est fait attaquer sauvagement par un autre enfant à l’arrière du bus scolaire qui l’a ramené chez elle. La petite Lillian n’est pas comme les autres puisqu’elle a des retards dans son développement personnel. Ainsi, à son âge elle n’arrive pas à parler et serait au même stade de développement qu’un enfant de 2 ans. C’est pourquoi elle est dans une école spécialisée qui est davantage adaptée à ses besoins. Malheureusement, il faut croire que cela n’est pas un gage de sécurité.

En effet, Metro News indique qu’elle s’est fait violemment mordre et frapper au bras par une autre élève. C’est une fois qu’elle était rentrée chez elle que les parents de la petite Lillian, Lynn et Chad Waldron, se sont rendu compte que quelque chose n’allait pas. Elle n’arrêtait pas de se tenir le bras en pleurant. C’est à ce moment-là qu’ils ont découvert la présence d’hématomes sur le bras de leur petite fille et forcément cela les a rendus fous de rage notamment contre le chauffeur de bus qui n’a rien fait pour éviter ça.

Il faut dire qu’on peut les comprendre, comment cela se fait que le chauffeur de bus ait pu laisser une chose pareille se produire ? C’est exactement la question que se posent les parents de Lillian, raconte Metro News. D’ailleurs, pour faire la lumière complète sur cette affaire, l’école de la petite fille est en train d’enquêter pour déterminer qu’est-ce qui a mené à une attaque si violente.

D’après les informations de Metro News, il semblerait que l’enfant qui aurait violenté Lillian aurait déjà quitté l’école, mais cela a laissé des traces dans la vie de la petite qui va devoir être encadrée par deux adultes lors de ses déplacements de la maison vers l’école et vice-versa. On espère qu’un événement de la sorte ne se reproduira pas.

Source: Metro News
Crédit Photo: Courtoisie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *