[ads] On le sait les légumes sont bons pour la santé, mais parfois ils peuvent être contaminés par des plantes toxiques comme ceux qui sont vendus chez Leclerc et qui contiendraient du datura, une plante qui peut être très dangereuse pour la santé.

C’est le quotidien 20 minutes qui rapporte cette nouvelle qui risque de créer un vent de panique chez les consommateurs de haricots verts qui ont l’habitude de faire leurs courses chez les supermarchés Leclerc. En effet, l’un des géants des supermarchés en France a décidé de rappeler de toute urgence des lots d’haricots verts qui contiendraient du datura, une plante très toxique qui peut créer de nombreux problèmes de santé si elle est consommée de manière trop excessive.

Pour celles et ceux qui ne savent pas ce qu’est le datura, Wikipédia explique qu’il s’agit “d’un genre de plantes de la famille des Solanacées dont le centre de diversité se trouve au Mexique et dans le sud-ouest des États-Unis. Plusieurs espèces sont cultivées et se sont naturalisées dans les régions tempérées et tropicales du monde. On connaît une dizaine d’espèces du genre datura. Ce sont des plantes riches en alcaloïdes dans tous leurs organes, vénéneuses, mais intéressantes sur le plan pharmacologique”.

Il s’agit d’une plante hallucinogène puissante et très toxique.

Vous l’aurez donc bien compris, le datura est très dangereux pour la santé et il faut éviter à tout prix d’en consommer, ce qui explique ce rappel massif effectué par la chaîne de supermarchés Leclerc. Si vous voulez les complications et que vous achetez des haricots verts chez Leclerc, on vous conseille de ne pas ouvrir le paquet et de le ramener au magasin.

Pour autant, il ne faut pas tomber dans la paranoïa parce que les haricots verts concernés sont ceux de la marque “Notre Jardin Marque Repère”. Il s’agit de paquet de un kilo. 20 minutes indique que les lots concernés sont les suivants : 8352M – 12/2020 – 8031M – 12/2019 et 01/2020. Si vous êtes propriétaire d’un de ces items, vous l’aurez compris, vous ne devez pas les consommer et vous en débarrassez sur-le-champ, de préférence en les ramenant dans le supermarché où vous les avez achetés. On espère que cela ne dissuadera pas les consommateurs d’acheter des légumes par la suite.

Source: 20 minutes
Crédit Photo: Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *