14 signes pour décrypter ce que veut dire un bébé

[ads] Dès la naissance d’un bébé, c’est un véritable jeu de devinettes qui s’installe entre celui-ci et ses parents. En effet, déterminer les besoins de l’enfant est crucial afin de lui fournir ce dont il a besoin au quotidien. Mais comment peut-on comprendre un nouveau-né qui ne parle pas encore ? Bien que chaque enfant soit différent, des experts ont identifié trois aspects auxquels il faut prêter attention pour une communication claire et efficace.

Échanger avec son bébé est indispensable afin d’assurer le bien-être de ce dernier. Qu’il s’agisse de crises de larmes ou de sons répétitifs, il est du rôle des parents de prendre en compte chaque expression émise par l’enfant afin de déterminer si celui-ci ne souffre pas d’une quelconque douleur. En effet, incapable de parler, celui-ci utilise les moyens mis à sa disposition pour se faire comprendre. Voici les trois méthodes les plus communes qui ont été identifiées :

La manière dont il pleure

Tout comme les adultes, les bébés possèdent leur propre caractère. Certains pleurent plus que d’autres, mais pleurer est un acte partagé par tous les enfants. Elizabeth Pantley, auteur du livre Gentle Baby Care explique :

« Les enfants pleurent parce qu’ils ne peuvent pas parler. Ce sont des êtres humains et ils ont des envies et des besoins tout comme nous, seulement ils ne peuvent pas les exprimer…leurs pleurs sont le seul moyen pour eux de dire « aidez-moi, il y a quelque chose qui ne va pas » »

Selon cette coach parentale canadienne, voici 6 raisons pour lesquelles votre bébé pleure :

1. Il vous appelle
L’enfant pleure pendant 5 à 6 secondes. Il fait une pause de 20 secondes pour voir si vous allez venir. Dans le cas contraire, le même cycle reprend jusqu’à ce que les pleurs deviennent continus.

2. Il a faim
Cette manière de pleurer est similaire à celle employée pour vous appeler, mais si le bébé ne mange pas, ses cris peuvent rapidement devenir hystériques.

3. Il a mal
Monotone et strident, le cri de la douleur est constant et entrecoupé de cris hystériques lorsque son mal s’intensifie. En revanche, certains bébés malades n’auront pas la force d’émettre des sons aussi forts et leurs pleurs seront plus calmes.

4. Il fait ses besoins
Parfois, le simple fait d’uriner, de péter et d’évacuer des selles peut provoquer une sensation gênante qui fait pleurer l’enfant.

5. Il a sommeil
S’il n’arrive pas à dormir, il aura tendance à gémir avant de bâiller. Il se frottera également les yeux ainsi que les oreilles.

6. Il manque de confort
Ce type de pleurs est irrité et se fait souvent accompagner par des gigotements. En général, cela est dû aux couches sales ou à des vêtements trop chauds/froids.

Les sons qu’il émet

Grâce au Dunstan Baby Language, il est maintenant possible de classifier les sons émis par les nouveau-nés en cinq catégories. Priscilla Dunstan, l’auteur de cette théorie, est une chanteuse lyrique à l’oreille absolue qui, après la naissance de son fils, a mené treize ans de recherches universitaires dans une trentaine de pays et ce, en filmant des milliers de nourrissons. Voici ce qu’elle nous conseille :

1. Neh – la faim
Ce son se produit lorsque le bébé, par un réflexe de succion, pousse sa langue contre son palais.

2. Eh- le rot
Lorsqu’un excès d’air commence à quitter l’œsophage du bébé, ce dernier a pour réflexe de produire ce son pour le libérer par la bouche.

3. Heh- l’inconfort
Les sensations désagréables physiques poussent le bébé à produire un son en ouvrant légèrement la bouche pour communiquer son manque de confort.

4. Owh- le sommeil
La fatigue pousse les bébés à produire ce son en pliant les lèvres, juste avant de bâiller.

5. Eairh- les coliques
Le son initialement produit se transforme en gémissement lorsque le bébé contracte l’estomac et expire en essayant de se débarrasser de la douleur.

Les mouvements de son corps

La communication non-verbale d’un bébé en dit long sur ce qu’il ressent. Janine Driver, experte en communication internationale, explique les mouvements clés de nos petits bouts de chou :

1. Il détourne la tête
Si vous observez ce mouvement, c’est probablement le moment de changer d’activité. En effet, un bébé qui s’ennuie aura tendance à détourner la tête pour marquer son manque d’intérêt.

2. Il se frotte les yeux
Souvent accompagné de bâillements, ce mouvement indique un état de fatigue et de somnolence. En se frottant les yeux, le bébé se détend et se prépare à rejoindre les bras de Morphée.

3. Il attrape ses oreilles
Ce mouvement est un geste réconfortant pour le bébé. Il lui permet notamment de se détendre avant de dormir ou de se libérer d’une situation qui ne lui convient pas.

4. Il écarte les bras
En cas de bruit inattendu ou d’inconfort, bébé écarte les bras puis les rapproche en ayant l’air effrayé. Il s’agit du réflexe de moro, un réflexe normal du nourrisson qui peut durer jusqu’à environ 5 mois.

Source: santeplusMag

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *