En Suède, le gouvernement va encourager ses habitants à la réparation et au bricolage en… leur faisant payer moins d’impôts !



En Suède, le gouvernement va encourager ses habitants à la réparation et au bricolage en… leur faisant payer moins d’impôts !

 Le gouvernement suédois vient d’annoncer qu’elle allait faire passer une loi réduisant les taxes sur les objets réparés. Une façon de promouvoir le développement durable en encourageant ses habitants avec l’assurance de privilège fiscal.
Dans le monde « fast » d’aujourd’hui, l’espérance de vie d’un produit est souvent très éphémère. Tout est une question de tendance et de surconsommation, à tel point qu’un objet peut vite devenir obsolète et être jeté à la poubelle. Dès lors, afin d’éviter ce gâchis de matériaux et d’accumuler les déchets, la Suède veut promouvoir la réparation et le bricolage.

Et pour cela, il faut évidemment fédérer l’adhérence de sa population. Ainsi, le gouvernement suédois compte récompenser, notamment via des mesures fiscales, les habitants qui opteraient pour la réparation d’objets et le bricolage.
Le gouvernement social-démocrate a donc présenté un plan de baisse des taxes sur les opérations de recyclage. La TVA sur les prix des réparations de vélos, de chaussures ou les reprises de vêtements devrait considérablement baisser, allant de 25% à… 12% !
Par ailleurs, les ménages qui réussiront à réparer leurs appareils électroménagers (frigidaires, radiateurs, machine à laver, etc…) pourront se faire rembourser l’argent dépensé.

Auprès de The Guardian, Per Bolund, le ministre des finances suédois, a expliqué ces nouvelles mesures :« Nous pensons que cela pourrait diminuer les coûts et rendre la réparation plus rationnelle et économique. Il y a un changement qui s’opère à ce niveau en Suède actuellement, une prise de conscience du besoin de faire durer les objets plus longtemps pour réduire la consommation de matériaux. »
Avec la baisse de cette taxe, le gouvernement espère relancer la croissance de l’industrie de la réparation, et élargir le marché de l’emploi sur ce secteur, notamment pour l’immigration. En outre, cette loi permet aussi de continuer sur la logique d’un projet plus global : celui de réduire les émissions de gaz à effet de serre.
En effet, depuis 1990, la Suède a réussi à diminuer de 23% ses émissions de gaz à effet de serre, et plus de la moitié de son électricité provient d’énergies renouvelables. Avec ces nouvelles mesures, elle compte bien redonner un nouveau souffle à son économie tout en faisant un geste pour la préservation de la planète.

Source : http://www.demotivateur.fr/




Partagez l'astuce avec vos amis:


Comments

comments