Le sucre, une drogue pire que le cannabis et la cocaïne?



Le sucre, une drogue pire que le cannabis et la cocaïne?

Serge Ahmed, directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique, à Bordeaux, affirme que le sucre est une drogue dangereuse qui crée une dépendance, pire que le cannabis et la cocaïne.

« L’idée est que le sucre agit sur le circuit de la récompense dans le cerveau, qu’il le modifie de façon durable et qu’il conduit, chez certains individus, vers une addiction. C’est la même chose que pour la cocaïne, l’héroïne, l’alcool, le cannabis et la nicotine », explique le spécialiste, dans une entrevue accordée à La Presse lors de son passage à Montréal.

« Dans un soda, par exemple, le sucre est dilué dans l’eau. Il passe ainsi très rapidement dans le sang et donc le cerveau. Il provoque une hyperglycémie qui monte très vite et retombe aussi très rapidement. On se retrouve donc avec une amplification de phénomènes normaux. Le circuit de la récompense est stimulé de façon artificielle », ajoute-t-il.

Serge Ahmed a expliqué que son équipe a mené des études sur des rats. Les rongeurs ont consommé de la cocaïne pendant des semaines puis, quand on leur a donné le choix entre de la cocaïne et une boisson sucrée, ils ont choisi d’arrêter la coke pour prendre la boisson sucrée.

« On diagnostique une addiction par les comportements. Or, avec le sucre, on voit des gens qui finissent par manger plus que ce qu’ils avaient l’intention de manger avant de commencer ; qui ont un désir persistant de réduire leur consommation, mais qui n’y arrivent pas, même s’ils sont conscients des conséquences négatives ; qui vivent même du sevrage affectif – certaines personnes qui cessent de manger des produits riches en sucre vivent beaucoup d’anxiété et d’irritabilité. Ce sont des symptômes établis d’addiction. Certains veulent qu’on appelle ça plutôt un trouble du comportement alimentaire. Qu’ils appellent ça comme ils veulent, mais je pense qu’on est dans une guerre de mots », a détaillé l’expert.

Serge Ahmed prétend aussi que le sucre est pire que le gras et le sel.

« Des études montrent que le gras seul n’active pas le système de la récompense, ou alors très faiblement. Alors que le sucre seul l’active très fortement, et la combinaison sucre et gras booste cette activation – peut-être parce que le gras change la façon dont le sucre stimule les récepteurs gustatifs. Quant au sel, je ne pense pas qu’on puisse parler d’addiction. Dès qu’on dépasse un certain seuil, le sel crée une aversion. Ce n’est pas le cas avec le sucre. On ajoute du sucre partout et ce n’est pas pour rien : c’est parce qu’il stimule la consommation », plaide-t-il.

Alors surveillez donc la quantité de sucre que vous consommez dans une journée!

Source: La Presse
Crédit Photo: Adobe Stock




Partagez l'astuce avec vos amis:


Comments

comments