Stoppez le déséquilibre hormonal grâce à 5 aliments



Stoppez le déséquilibre hormonal grâce à 5 aliments

Les hormones sont indispensables à notre corps, et lorsque leur fonctionnement est altéré, cela peut avoir de sérieuses conséquences sur notre santé. Heureusement qu’il est possible de prévenir ce problème de la façon la plus naturelle : l’alimentation. Découvrez les meilleurs aliments à consommer et ceux à éviter pour prévenir les déséquilibres hormonaux !

Les hormones sont des substances chimiques produites par des glandes endocrines suite à une stimulation. Elles sont considérées comme des messagers, puisqu’elles ont comme rôle principal de transmettre les messages dans l’organisme.

Les hormones sont essentielles au bon fonctionnement de notre corps. Elles interviennent dans le processus de croissance, la régulation des rythmes chrono-biologiques et la température corporelle, la digestion, le cycle menstruel, la reproduction, etc.

Ainsi, un trouble hormonal peut altérer le bon fonctionnement de notre organisme et entraîner divers problèmes de santé. Outre la prise de poids occasionnée, le déséquilibre hormonalpeut affecter notre humeur, nos cheveux et notre peau. Ce phénomène peut causer la perte de cheveux, les sautes d’humeur, mais aussi des problèmes digestifs, une baisse delibido, la fatigue et l’insomnie.

Le déséquilibre hormonal peut être causé par différents facteurs dont la mauvaise alimentation, le stress, la génétique et certains traitements. Généralement, les personnes souffrant de ce problème suivent des traitements spéciaux pour y remédier. Mais ces derniers ont tendance à masquer les symptômes ressentis et non les éliminer, et peuvent aussi avoir des effets secondaires néfastes.

La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de traiter le déséquilibre hormonal de manière naturelle, plus particulièrement à travers l’alimentation. Certains aliments peuvent aider à réduire les signes des troubles hormonaux ou mieux, les prévenir, notamment chez les femmes ménopausées.

Les meilleurs aliments pour prévenir les déséquilibres hormonaux

    1. Le yaourt

Le yaourt, de préférence au lait de chèvre, est plein de bienfaits pour la santé. Il est riche en calcium qui est essentiel pour la santé des os et des dents, mais aussi en probiotiques, de bonnes bactéries qui constituent la flore intestinale et participent à la digestion des aliments.
Ce produit laitier contient aussi une quantité non négligeable de vitamine D, qui joue un grand rôle dans le maintien de l’équilibre hormonal.

    1. Les poissons gras

Les poissons gras comme le thon, les sardines ou le saumon, contiennent d’importantes quantités d’oméga-3. Ces acides gras, qui ne sont pas synthétisés par le corps, sont très bénéfiques : ils réduisent les risques de maladies cardiovasculaires et améliorent la pression artérielle.
Les oméga-3 contribuent également au bon fonctionnement du système hormonal et cérébral.

    1. Les légumes verts

Excellents pour la santé, les légumes verts contiennent beaucoup de nutriments et sont très riches en antioxydants qui luttent contre les radicaux libres. Ces derniers peuvent endommager les cellules du corps, causer de nombreuses maladies, mais aussi entraîner un déséquilibre hormonal.
Kale, épinards, coriandre, chou, brocoli… le choix est vaste ! Privilégiez les légumes verts pour profiter de leurs multiples nutriments et bienfaits pour la santé, dont la régulation des hormones.

    1. Les plantes et épices

La cannelle, l’ail ou encore le gingembre sont des aliments dont les vertus ne sont plus à prouver. Ils permettent de guérir et prévenir différents problèmes de santé, et ont également un effet sur la peau, en la gardant jeune et éclatante.
En outre, ces aliments permettent d’améliorer l’humeur, la cannelle et le gingembre notamment, mais aussi de réguler l’équilibre hormonal.

  1. L’avocat

L’avocat est un concentré de bienfaits. C’est une excellente source d’acide gras nécessaires au bon fonctionnement de notre organisme et qui permettent de réduire le taux de lipides dans le sang. Il a aussi été prouvé que l’avocat peut prévenir le cancer !
Ce fruit est également très riche en fibres, potassium, magnésium, vitamines B1, B2, B6 et B9, qui contribuent à la production d’hormones et à leur régulation.
Etant donné que l’alimentation peut avoir un impact direct sur les hormones, il est important de s’éloigner des aliments qui peuvent les déséquilibrer.

Les aliments à éviter

    1. Le sucre 

Le sucre raffiné peut être très dangereux pour la santé. C’est l’une des causes principales du diabète et de l’obésité. Cet aliment a également été associé à d’autres problèmes de santé comme le cancer du pancréas et la résistance à l’insuline.
Par ailleurs, le sucre serait aussi capable de ralentir le cerveau, d’entraîner des dépressions et des déséquilibres hormonaux chez les femmes.

    1. L’alcool

L’alcool a des effets néfastes pour la santé. Consommé de manière excessive, il peut causer plusieurs maladies graves dont la plus courante est la stéatose hépatique.
Les boissons alcoolisées ont un effet sur la santé du cœur et peuvent augmenter les risques de maladies cardiovasculaires, mais aussi de certains cancers. Elles sont aussi capables d’altérer l’équilibre hormonal, en stimulant la production de certaines hormones, notamment les hormones stéroïdes. L’alcool peut également impacter les récepteurs hormonaux, plus particulièrement ceux de l’œstrogène, qui est associé au cancer du sein.
Les femmes qui souffrent de bouffées de chaleurs doivent éviter de consommer de l’alcool, qui peut les augmenter.

    1. La caféine

La consommation régulière de caféine est déconseillée aux femmes ménopausées, parce qu’elle peut augmenter les bouffées de chaleur généralement associées à la ménopause.
Boire beaucoup de café peut aussi générer le stress et l’anxiété, la nervosité et des troubles du sommeil, qui peuvent entraîner des déséquilibres hormonaux.

    1. Les aliments à indice glycémique élevé

Les aliments à indice glycémique élevé peuvent avoir des effets néfastes sur la santé. Lorsqu’ils sont consommés, ces aliments augmentent le taux de sucre dans le sang. Et pour contrer cette action, le pancréas libère de l’insuline, une hormone qui réduit la concentration du glucose dans le sang. Ainsi, les aliments à indice glycémique élevé ont tendance à augmenter le taux d’insuline dans le corps, ce qui peut avoir un effet sur l’œstrogène (hormone féminine).
En effet, si la quantité d’insuline est élevée dans le corps, cela stimule l’activité des aromatoses qui sont responsables de la synthèse de l’œstrogène. Autrement dit, un taux d’insuline élevé agit sur le métabolisme de l’œstrogène et cause un déséquilibre hormonal.

  1. Le soja

Le soja est l’une des plus importantes sources alimentaires de phytoestrogène. Cet aliment aurait un effet négatif sur les fonctions des glandes thyroïdiennes, puisqu’il les empêche d’absorber l’iode, un élément essentiel à la production d’hormones thyroïdiennes. Cet effet est connu sous le nom de goitrigène, et ne survient généralement qu’en cas de carence en iode.

Rappelons que le rôle de la thyroïde est très important dans le corps, parce qu’elle permet de réguler la température corporelle et le métabolisme de base, mais intervient aussi dans la reproduction et la croissance.

Des études ont également prouvé que le soja est aussi déconseillé aux personnes souffrant d’hypothyroïdie, parce qu’il peut inhiber l’absorption des médicaments pour traiter cette maladie.

 




Partagez l'astuce avec vos amis:


Comments

comments