Une collecte organisée pour le sapeur de 1ere classe Geoffroy Henry, tué en intervention dans le Val-de-Marne



Une collecte organisée pour le sapeur de 1ere classe Geoffroy Henry, tué en intervention dans le Val-de-Marne

 La mort du sapeur-pompier de Paris, agressé mardi à l’arme blanche à Villeneuve Saint-Georges (Val-de-Marne) par un homme qu’il était venu prendre en charge et décidé des suites de ses blessures à l’hôpital militaire de Percy à Clamart (Hauts-de-Seine), où il avait été évacué par hélicoptère a suscité énormément d’émotion et de tristesse dans la communauté des sapeurs-pompiers et des secouristes, mais aussi au sein des forces de sécurité intérieure mais aussi dans la communauté militaire puisque le sapeur de 1ère classe était un militaire de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris.

Les jours de son camarade, un sergent, ne sont plus en danger.

Cette agression mortelle d’un sapeur-pompier est la première depuis 9 ans, la dernière remonte à mars 2009 dans l’Ain où un retraité avait ouvert le feu sur un pompier, le confondant avec un cambrioleur.

Une collecte est organisée pour sa famille sur le pot commun.fr par l’ADOSSPP , l’Association pour le Développement des Œuvres Sociales des Sapeurs-Pompiers de Paris.

Né le 9 août 1991 à Lille, le sapeur de 1re classe Geoffroy Henry, a intègre la brigade de sapeurs-pompiers de Paris le 4 février 2014. A l’issue de sa formation initiale au Fort de Villeneuve-Saint-Georges, il a rejoint le 1er groupement d’incendie et de secours au sein du centre de secours de Drancy (93) puis a été  affecté en janvier 2017 au groupement des appuis et de secours où il sert au centre de secours de Rungis (Compagnie NRBC).

“Militaire particulièrement motivé par son métier, il fait preuve de solides compétences professionnelles sur intervention et son engagement est apprécié de ses chefs” écrit le ministère de la défense.

Marié, père d’un enfant, ce sapeur-pompier servait également en tant que sapeur-pompier volontaire à Saint-Marcel-lès-Valence (Drôme). Il était titulaire de la médaille de bronze de la Défense nationale.

L’Essor adresse ses sincères condoléances à son épouse, son enfant, ses proches et manifeste son soutien à ses camarades de la brigade et souhaite un prompt rétablissement à son camarade.

Source: lessor.org




Partagez l'astuce avec vos amis:


Comments

comments