Des renards gavés à mort pour des fourrures «parfaites» vendues à Gucci, Michael Kors et Louis Vuitton



Des renards gavés à mort pour des fourrures «parfaites» vendues à Gucci, Michael Kors et Louis Vuitton

C’est de tristes images qu’a publiées le groupe activiste finlandais Oikeutta eläimille. Dans une nouvelle enquête, le groupe de défense pour les droits des animaux, a révélé que 5 fermes finlandaises utiliseraient des méthodes ignobles pour produire plus de fourrure.

Difficile d’en croire ses yeux en regardant ces images insoutenables et pourtant ce sont bien des renards bleus. Les images filmées durant le printemps en 2017 dans 5 fermes finlandaises, montrent des renards en cage, gavés au point de ne plus pouvoir bouger, les yeux rouges les rendant méconnaissables.

Un renard ne pèse en moyenne que 3,5 kilogrammes. Selon les activistes de Oikeutta eläimille, ces renards pèseraient plus de 19 kilogrammes soit plus de cinq fois leur poids initial. Après les avoir gavés, les renards bleus seraient soumis à un régime sec pour détendre leur fourrure et récupérer donc un maximum de matière pour les ventes aux enchères.

Pour récupérer leur peau sans les abîmer, les éleveurs attendent que les animaux meurent de gavage, auquel cas ils utilisent des méthodes plus radicales en leur brisant le cou ou en les plaçant dans des chambres à gaz. Depuis la publication de ces images, l’association finlandaise des éleveurs de fourrures aurait demandé la localisation de ces 5 fermes afin de pouvoir envoyer des vétérinaires sur place et constater la situation.

En Finlande, la législation sur le bien-être des animaux stipule bien que l’élevage qui cause des souffrances aux animaux est interdit. C’est sous la marque Saga Furs que sont vendues ces peaux d’animaux. Lors des ventes aux enchères, 83% des acheteurs appartiennent à de grands groupes, parmi ces clients on peut citer de grandes maisons de luxe tels que Louis Vuitton, Michael Kors, et Gucci.

Crédit photo : oikeuttaelaimille | Source




Partagez l'astuce avec vos amis:


Comments

comments