Ces policiers ont construit une petite maison pour cette chatte errante qui s’est liée d’amitié avec eux



Ces policiers ont construit une petite maison pour cette chatte errante qui s’est liée d’amitié avec eux

Depuis quatre ans environ, le SWAT (une unité de police aux États-Unis spécialisée dans les interventions risquées) du Département de police de Boston a une mascotte non officielle : une adorable chatte errante qui a décidé de s’installer à l’extérieur de leur établissement.

Les policiers l’ont nommée Swat Cat.

Photo : Boston Police Department

 

Ils sont tombés amoureux de leur petite collègue féline qui court toujours les accueillir quand ils rentrent d’une intervention ou vient se blottir contre eux quand ils s’assoient à l’extérieur.

L’équipe du SWAT a toujours pris bien soin d’elle. Les policiers ont tout essayé pour que la petite chatte vienne s’installer à l’intérieur, mais rien n’y fait. Elle préfère toujours rester à l’extérieur.

Les policiers lui ont fabriqué différents abris dans le passé, mais cette fois ils ont décidé de lui construire une véritable petite maison.

Photo : Boston Police Department

 

Et ce qu’ils ont fabriqué est un vrai chef-d’œuvre architectural !

Photo : Boston Police Department

 

« L’officier Jamie Pietroski, un vétéran du Département de la police de Boston, est resté tard après le travail de nombreux soirs pour préparer méticuleusement la nouvelle maison de Swat Cat », a écrit le département.

Photo : Boston Police Department

 

La maison de Swat Cat est spacieuse et a une grande terrasse pour manger en plein air. Des portes coulissantes en verre offrent une vue panoramique sur la ville.

Photo : Boston Police Department

 

L’adorable chatte a été ravie d’emménager dans sa nouvelle maison. Pour l’instant, Swat Cat est toujours assez indépendante et vit heureuse dans sa maison, mais, un jour, elle décidera peut-être d’emménager avec ses amis policiers.

Photo : Boston Police Department

 

Source : The Dodo / Boston Police Department




Partagez l'astuce avec vos amis:


Comments

comments