Poignardée par son mari 46 fois, elle refuse de le quitter



Poignardée par son mari 46 fois, elle refuse de le quitter

Shannon Barnard, une jeune femme de 21 ans, a été poignardée par son mari Michael, 25 ans, à leur domicile, en janvier dernier. Une attaque survenue deux semaines après que Michael ait trompé Shannon après avoir consommé du protoxyde d’azote.

Shannon n’a pas été poignardée une fois, mais 46 fois! Shannon avait 14 blessures sur le haut de son corps dont 4 qui ont atteint ses organes internes. Ses poumons se sont affaissés et elle a dû passer 17 jours à l’hôpital pour se remettre de cette violente attaque.

Sur son lit d’hôpital, Shannon a tout expliqué ce qui s’était passé aux policiers.

« J’ai crié et je me suis retrouvée dans la pièce à l’avant. Après m’avoir poignardée, je suis tombée au sol. Son père était toujours au téléphone et je criais « Il a un couteau » », a-t-elle raconté. « J’étais sur le dos et Mike était littéralement sur moi et me poignardait. Il était à genoux et se penchait sur moi.Je me souviens de lui qui tentait de dégager mes bras et je criais. Il n’a rien dit à part quand j’ai dit « Arrête. Je dois appeler mon père ».Il a dit « Non, tu dois mourir ». C’est la seule chose qu’il a dite tout le temps qu’il m’a poignardée. Il l’a dit juste une fois quand j’étais sur le sol. Je pensais juste que j’allais mourir, que j’étais morte. »

Ce sont les parents de Michael qui ont trouvé Shannon au sol, gisant dans son propre sang, en entrant dans la maison.

« J’ouvrais et fermais les yeux. Ils lui criaient dessus. Sa mère a dit: « Qu’est-ce que tu as fait? » et j’ai répondu « Il m’a tué, je suis en train de mourir » », a continué Shannon.


 

Les médecins ont dit à Shannon qu’elle a été extrêmement chanceuse de survivre à cette attaque.

Michael a été condamné pour tentative de meurtre, mais Shannon a dit qu’elle lui a déjà pardonné. Elle a choisi de rester avec l’homme qui l’a presque tuée et « d’oublier » les 46 coups de couteau qu’il lui a donnés. Elle souhaite attendre qu’il sorte de prison pour fonder une famille avec lui.

« Je veux juste qu’on soit ensemble tous les deux, qu’on puisse mener le vie que nous voulons et avoir une famille », a dit Shannon qui visite Michael en prison chaque fois qu’elle le peut.

Après avoir évalué Michael, un psychiatre a conclu que le jeune homme souffrait d’un trouble de l’adaptation de courte durée au moment de l’attaque, ce qui aurait pu causer une anxiété extrême, de la paranoïa, des pensées émotionnelles et des crises violentes. Cependant, cela n’aurait pas affecté la capacité de Michael de planifier l’assassinat de sa femme. Michael prend actuellement des médicaments pour prévenir un autre trouble similaire.

C’est difficile de comprendre comment une femme ayant passé si proche de la mort pourrait vouloir rester avec l’homme qui l’a presque tuée et, en plus, vouloir fonder une famille avec cette personne. Espérons seulement que son mari n’aura pas une nouvelle crise et qu’il ne s’en prendra pas encore à elle ou à leurs enfants, s’ils en auront.

Source: Unilad
Crédit Photo: Courtoisie




Partagez l'astuce avec vos amis:


Comments

comments