Un perroquet coincé sur le toit d’une maison insulte un pompier venu le secourir.



Un perroquet coincé sur le toit d'une maison insulte un pompier venu le secourir.

Si vous aviez un perroquet à la maison, quel genre de mots lui apprendriez-vous?

La question peut sembler ridicule, mais quand on y pense bien, il faut avouer que la tentation doit être forte de lui apprendre des sottises.

On vous dit ça, car voyez-vous, voilà que le récit entourant le sauvetage d’un perroquet en détresse risque de vous faire rigoler et vous l’aurez deviné, c’est en lien avec les mots que l’oiseau a appris de son maître…


L’histoire en question s’est donc produite à Edmonton, dans le nord de Londres, où un perroquet est resté coincé sur le toit d’une maison pendant trois jours.

Le perroquet nommé Jessie était parvenu à s’enfuir de la maison de son propriétaire, or son évasion l’avait mené sur le toit de cette maison d’où il était finalement demeuré prisonnier.

Évidemment, on a d’abord tout tenté afin de le faire descendre du toit, mais rien n’y faisait. On a aussi essayé de le faire transférer sur un autre toit qui serait plus facile d’accès, mais une fois de plus, le perroquet fugitif refusait d’obtempérer.

Des pompiers ont donc été appelés sur les lieux afin d’intervenir, mais ceux-ci ne s’attendaient certainement pas à vivre un sauvetage aussi inusité.

C’est qu’en plus de devoir sauver un perroquet, ce qui est déjà plutôt insolite, le perroquet Jessie est doté d’un langage… plutôt coloré!

Tout d’abord, après que les pompiers aient tenté d’attirer le perroquet en lui disant « Je t’aime », l’oiseau leur a répondu qu’il les aimait aussi, mais Jessie s’est limité à ses beaux mots d’amour, refusant de bouger comme le souhaitaient ses secouristes.

Les pompiers ont donc jugé qu’il était préférable qu’ils se rendent jusqu’au toit afin d’aller récupérer directement l’oiseau.

Mais une fois arrivés au sommet, les pompiers ont eu droit à une autre genre de paroles de la part du perroquet.

En effet, dès que le perroquet a vu arriver les pompiers, Jessie leur a dit d’aller se faire fo*tre avant de voler vers le toit d’une autre maison à proximité.

Pour ajouter au caractère inusité de l’histoire, il faut savoir que Jessie parle plusieurs langues dont le Turque et le Grec.

Toutefois, son maître s’est dit navré que l’oiseau ait choisi de s’adresser aux pompiers en utilisant des termes grossiers en anglais.

Aux dires de Chris Swallow qui dirigeait l’équipe de sauvetage, les pompiers n’en veulent pas à Jessie pour ses gros mots. En fait, ceux-ci se disent très soulagés que l’oiseau n’était pas blessé et qu’il se porte bien après ces trois jours passés sur un toit.

Source: DailyMail
Crédit Photo: Courtoisie




Partagez l'astuce avec vos amis:


Comments

comments