Montpellier : un père de famille poignardé alors qu’il défendait son fils, agressé par des migrants



Montpellier : un père de famille poignardé alors qu’il défendait son fils, agressé par des migrants

 Vendredi dernier, un père de famille a reçu plusieurs coups de couteau en essayant de discuter avec des migrants albanais soupçonnés d’avoir agressé son fils. 

Le 7 septembre, à peine quelques jours après la rentrée des classes, le père d’un élève de 14 ans du lycée Joffre de Montpellier a été violemment agressé par plusieurs migrants originaires d’Albanie selon le quotidien Midi Libre.

Peu avant 21h, il reçoit un coup de téléphone de son fils qui avait maille à partir avec un groupe de migrants et il se rend sur l’Esplanade Charles-de-Gaulle pour lui porter secours.

La bande de migrants avait déjà agressé l’adolescent quelques heures plus tôt à la sortie du lycée, avant de tomber de nouveau sur lui dans la soirée, pendant qu’il achetait un sandwich dans une des baraques qui longent l’Esplanade.

En arrivant sur place, le quadragénaire était bien décidé à obtenir des explications sur le comportement des migrants à l’égard de son fils. Malheureusement, il reçut une pluie de coups et l’expédition devint un véritable cauchemar :

« Je ne m’attendais pas du tout à ça. Quand nous avons vu les jeunes en question, nous nous sommes engagés sur l’Esplanade, ils sont partis en courant. Vers le petit lac, une quinzaine de personnes nous est tombée dessus avec des bouteilles, des pierres, des planches cloutées… une véritable organisation », a expliqué le père de famille aux journalistes du Midi Libre.

« Devant mon fils qui se faisait taper, je ne pouvais rien faire et je prenais des coups de couteau… », poursuit la victime.

Un couple qui passait par là tentera de s’interposer, mais sera lui aussi lynché par la bande originaire d’Albanie.

Les victimes parvinrent finalement à s’enfuir et à trouver refuge dans un bar situé à proximité, où ils reçurent les premiers soins avant d’être transportées aux urgences du centre hospitalier Lapeyronie.

Les forces de l’ordre de Montpellier finiront par appréhender 3 individus suspectés d’avoir participé à l’agression :

« Des hommes de la brigade anti criminalité ont interpellé trois jeunes, nous les avons formellement identifiés », a confié le parent d’élève ayant été poignardé.

L’auteur présumé des coups de couteau nie les faits qui lui sont reprochés.

Selon e-metropolitain, il s’agirait d’un mineur albanais qui squatte l’ancienne église protestante du cours Gambetta, d’autres migrants de la bande étant hébergés par des associations locales dans le même quartier.

« Les lycéens de Joffre sont en danger. Depuis la rentrée, la même situation recommence comme l’année dernière, à savoir que des élèves sont abordés par ces migrants albanais regroupés en bande, souvent une trentaine pour leur vendre de la drogue », a expliqué la sœur de la victime site d’information locale.

« Ceux qui refusent sont menacés au couteau ou frappés, comme ce qui s’est produit vendredi en fin d’après-midi. Les parents doivent être informés, car un jour, il y aura un mort », a-t-elle ajouté.

La bande terroriserait les élèves du lycée Joffre et les riverains de l’Esplanade Charles-de-Gaulle depuis longtemps déjà, squattant le parc et les abords de l’établissement scolaire pour se livrer à du trafic de drogue et à de la contrebande de cigarettes.

Après cette nouvelle agression particulièrement violente, Alex Larue (LR), membre de l’opposition au sein du conseil municipal de Montpellier, a estimé que « jamais la situation n’a été aussi inquiétante ».

« L’été qui s’achève à Montpellier a été marqué par une vague de violences et de dégradations sans précédent dans l’histoire de notre ville. Agressions, voitures brulées, dégradations, la liste est longue des événements de cet été ; et, hélas, la rentrée est dans la même lignée, comme en témoignent les violences sur l’esplanade devant le Lycée Joffre », a-t-il confié dans un communiqué.

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous un commentaire pour nous donner votre avis.




Partagez l'astuce avec vos amis:


Comments

comments