Tout le monde pensait que cette femme était enceinte, mais ce qu’il y avait dans son ventre tétanise les médecins !



Tout le monde pensait que cette femme était enceinte, mais ce qu’il y avait dans son ventre tétanise les médecins !

Le cancer est l’une des maladies les plus mortelles au monde. Ses tumeurs peuvent se développer au niveau de plusieurs organes et tissus corporels, comme les poumons, le côlon, le sein ou encore l’utérus. D’ailleurs, ce dernier est le cancer féminin le plus répandu. S’il n’est pas dépisté et traité rapidement, il peut provoquer le grossissement des tumeurs ou carrément leur propagation aux organes et tissus avoisinants. Dans la suite de cet article vous retrouverez l’histoire d’une femme atteinte de ce type de cancer et qui a refusé de se faire soigner pendant des années. La taille de sa tumeur est gigantesque !

Une grossesse multiple ? Peut-être pas…

Cette jeune femme originaire du Guatemala, a vu son ventre s’élargir au fil du temps, à tel point que toute personne qui la voyait, pensait qu’elle était enceinte, et pas d’un seul bébé.

3129

Cependant, ce qui se développait à l’intérieur de son corps était loin d’être des fœtus. Il s’agissait d’une tumeur cancéreuse qui a pris naissance dans son utérus, et qui ne cessait de croître et de gagner en volume.

3130

À cause de certaines croyances populaires bien ancrées dans l’esprit de la jeune femme, celle-ci a refusé de se faire soigner et a laissé la tumeur se développer dans son corps, pendant 7 longues années.
Le jour où elle a enfin décidé de se faire opérer, les médecins étaient sous le choc en voyant une tumeur aussi gigantesque.

3131

Heureusement pour elle, l’opération s’est bien déroulée et son cancer ne s’est pas propagé aux organes adjacents, ce qui aurait mis sa vie en danger.

Le cancer de l’utérus

L’utérus est un organe musculaire faisant partie de l’appareil génital féminin, chargé d’accueillir le fœtus tout au long des 9 mois de grossesse. Les tumeurs qui se développent à son niveau sont essentiellement dues à une mutation des cellules le tapissant, celles-ci se mettent à se multiplier ou à se comporter de manière anormale.
Parmi les facteurs favorisant son apparition, nous retrouvons :

Les antécédents familiaux :

Les risques de développer un cancer de l’utérus augmentent si l’une de vos proches (mère, sœur, tante…) en a été atteinte.

L’obésité :

Selon une étude du Centre international pour le cancer de l’OMS publiée dans The Lancet Oncology, l’obésité serait un facteur de risque majeur dans le développement du cancer. Ceci est dû au fait qu’elle provoque une inflammation chronique et généralisée dans le corps, fragilisant ainsi ses tissus. De plus, les tissus adipeux favorisent la sécrétion d’hormones et la conversion d’androgènes en œstrogènes, ce qui augmente les risques de cancer hormono-dépendants, tels que le cancer du sein, de l’utérus et de la prostate.

Les traitements hormonaux :

Efficaces pour soulager les symptômes de la ménopause, les traitements hormonaux ne sont pas sans danger pour la santé des femmes. En effet, les recherches ont montré qu’une hormonothérapie à base d’œstrogène seulement – sans association à la progestérone – augmentait les risques de cancer de l’utérus.

Des règles précoces ou une ménopause tardive :

Quand une femme a ses règles avant 12 ans ou sa ménopause après 55 ans, ceci montre que son corps fabrique de l’œstrogène plus longtemps, ce qui se traduit par un risque accru de cancer de l’utérus.

Absence de grossesse :

Sachant que le taux d’œstrogène dans le corps baisse pendant la grossesse, plus une femme accouche, plus ses risques de cancer de l’utérus baissent. D’ailleurs, les femmes qui n’ont jamais donné naissance ont 2 fois plus de risques de souffrir de ce type de cancer.

Pour éviter de succomber à ce type de cancer et d’augmenter ses chances de survie, il est important de faire des contrôles médicaux réguliers, afin de dépister la maladie à ses débuts et ainsi bénéficier d’un traitement adéquat et efficace qui réduirait également les risques de récidive.

source:santeplusmag




Partagez l'astuce avec vos amis:


Comments

comments