Mesdames, ce thé miracle vous éloignera du gynécologue



Mesdames, ce thé miracle vous éloignera du gynécologue

 Toutes les femmes souffrent à un moment ou un autre de problèmes liés à leur appareil génital. Elles peuvent souffrir de douleurs menstruelles, de crampes, de règles abondantes, de symptômes de la ménopause ou de mycoses vaginales qui entraînent des démangeaisons intenses, entre autres problèmes. Avant que la gynécologie ne soit officiellement reconnue comme une branche médicale, les femmes se soignaient avec les moyens du bord pour soulager leurs maux. Et parmi les plantes qu’elles utilisaient à l’époque, cette plante qui aujourd’hui encore fait des merveilles !

Mesdames, ce thé miracle vous éloignera du gynécologue

Avant que la médecine moderne ne se fasse une place dans l’histoire, les gens se soignaient eux-mêmes. On traitait ainsi nombre de maladies avec des produits naturels : les plaies avec du miel, les rhumes et grippes essentiellement avec de l’ail et les douleurs avec différentes plantes et fruits. Aujourd’hui encore, la médecine traditionnelle est utilisée dans les pays du Sud et les pays asiatiques, alors que dans les pays développés, elle est considérée comme une médecine complémentaire.

Et parmi les plantes médicinales que l’on utilisait, une plante aux multiples vertus surnommée le manteau de la vierge, qui était réputée traiter les problèmes gynécologiques chez les femmes. Nous utilisons encore cette plante pour ses vertus thérapeutiques.

L’alchémille commune

Elle est plus communément appelée manteau de la vierge, manteau de notre dame, patte de lapin, porte rosée ou herbe aux femmes, de jolis noms poétiques qui font une discrète allusion à ses grandes vertus gynécologiques. L’alchémille commune est une plante originaire du vieux continent que l’on trouve dans les plaines et les montagnes. Elle mesure 10 à 30 cm de haut, sa tige est verte tachetée de rouge, ses feuilles sont grandes et ses fleurs petites. Elle apparaît généralement de mai à octobre. Cette plante a de multiples utilités culinaires et thérapeutiques. En cuisine, elle est utilisée pour parfumer les produits laitiers ou les infusions. En médecine traditionnelle, cette plante aurait des vertus astringentes, diarrhéiques, diurétiques, toniques, calmantes, hémostatiques, vulnéraires, antirhumatismales, antioxydantes et cicatrisantes.

Un peu d’histoire…

Cette merveille de la nature doit son nom aux alchimistes du Moyen Âge qui prenaient la rosée de ses feuilles pour une eau céleste nécessaire à la fabrication de la pierre philosophale. À partir de la Renaissance, on a attribué à cette plante le pouvoir divin de redonner aux femmes leur virginité et de raffermir leurs poitrines flétries par le temps, d’où l’appellation manteau de notre dame.

Les vertus thérapeutiques de l’alchémille

Cette plante traite la diarrhée bénigne chez les femmes enceintes, contribue à réduire les douleurs dues aux règles, soigne les troubles intestinaux, aide à faire face au syndrome prémenstruel et à réguler les cycles menstruels. Elle contient des flavonoïdes et des antioxydants qui favorisent la bonne circulation sanguine dans l’organisme. Son pouvoir cicatrisant contribue à éviter les hémorragies lors des règles abondantes ou après un accouchement par voie basse. L’alchémille aide également à soigner les infections vaginales, les mycoses et autres infections liées à l’appareil génital féminin.

D’autres propriétés…

Cette plante ne cesse de nous étonner car outre ses vertus gynécologiques, elle peut être utilisée pour soigner la sensation de jambes lourdes, les chevilles enflées et les problèmes buccodentaires tels que les aphtes. Parce qu’elle contient une quantité importante de tannins, cette plante fait des miracles sur les plaies et les ulcères cutanés. Elle aurait également une action atténuante sur les vergetures et la cellulite, et serait un médicament naturel très efficace en cas de maux de tête, d’angines et de rhumatismes, grâce à ses propriétés anti-inflammatoires.

Comment la consommer ?

En cas de problèmes liés à l’appareil génital féminin, il va de soi qu’un examen gynécologique s’impose. Car aucune plante ne peut remplacer l’avis expert d’un médecin gynécologue, mais il est néanmoins très recommandé d’inclure parmi ses traitements des infusions de thé à l’alchémille pour favoriser la guérison rapide. Les experts affirment qu’un thé au manteau de notre dame par jour peut aider considérablement à faire face au syndrome prémenstruels, à la ménopause, aux règles douloureuses, aux démangeaisons vaginales, etc.

Préparez une infusion de votre choix, sans sucre, puis ajoutez quelques feuilles d’alchémille à la dernière minute. Surtout, ne les faites pas bouillir dans l’eau car cela pourrait supprimer ou amoindrir les effets thérapeutiques de l’alchémille.

Mises en garde 

Bien que cette plante soit un vrai soin miracle, il est important de mentionner qu’elle ne doit en aucun cas être combinée à des contraceptifs oraux ou à des traitements anti-vitamine K. L’alchémille doit être consommée très modérément par les personnes qui présentent des risques de phlébite.




Partagez l'astuce avec vos amis:


Comments

comments