Votre lit est rempli d’insectes : Voici comment les tuer rapidement



Votre lit est rempli d’insectes : Voici comment les tuer rapidement

Si vous faites votre lit immédiatement en vous levant, les draps vont piéger des millions d’acariens qui vivent dans votre lit, se nourrissant des cellules mortes de votre peau et de votre sueur et qui peuvent potentiellement contribuer à des problèmes d’allergies et d’asthme. Un lit défait et ouvert, cependant, expose ces créatures à l’air frais et à la lumière et cela aidera à les déshydrater et les tuer .

Vous devriez prendre votre petit déjeuner et vous préparer pour la journée avant de le faire. Aussi, lavez vos draps tous les une à deux semaines – et ne pas oublier les taies d’oreiller.

Toutefois, si vous laissez votre lit défait- les acariens de la poussière, l’humidité et les cellules de la peau sont laissés exposés à la lumière et l’air frais.

Le Dr Stephen Pretlove de l’Ecole d’Architecture Universitaire de Kingston, propose une explication simple. Lorsque vous faites votre lit, surtout immédiatement après vous être levé, vous piégez la chaleur de votre corps, les cellules mortes de votre peau et surtout votre sueur, dans le lit. Mais laisser le lit défait expose les draps à l’air et à la lumière, les séchant et ainsi, réduisant la durée de vie des acariens.

Pendant que nous dormons, nous transpirons. Une personne moyenne peut transpirer jusqu’à un litre par nuit. Cela crée un terreau idéal pour les acariens.
Pourquoi ce conseil? Freiner le nombre d’acariens qui vivent dans votre lit.

Les scientifiques estiment qu’il pourrait y avoir jusqu’à 1,5 million d’acariens qui vivent en moyenne dans un lit, se nourrissant des cellules mortes que nous perdons sur nos draps pendant que nous dormons.

Ce n’est pas tant leur existence – que ce qu’ils laissent derrière qui pose des problèmes pour les humains. Leurs excrétions peuvent accroître les allergies à la poussière et provoquer des poussées d’asthme lorsqu’elles sont inhalées.

source:eddenya




Partagez l'astuce avec vos amis:


Comments

comments