Un homme affirme qu’il a trouvé une souris vivante dans son pain à l’épicerie



Un homme affirme qu'il a trouvé une souris vivante dans son pain à l'épicerie

Si vous avez vu le jour avant les années 90, vous avez certainement souvenir de la belle époque où chaque ouverture d’une boîte de céréales était excitante, car on ne savait jamais quelle surprise on y trouverait. Parfois, il s’agissait d’autocollants et d’autres fois, quand la chance était de notre côté, on pouvait même y retrouver des jouets. 

Malheureusement, les producteurs de céréales ont dû abandonner cette pratique pour plusieurs raisons et aujourd’hui, il faut se contenter de coupons rabais qui sont imprimés à l’intérieur de la boîte.

Or, quand on y pense bien, il n’y a que dans les boîtes de céréales qu’on aime ça trouver des surprises.

On vous dit ça, car l’histoire que nous allons vous présenter aujourd’hui concerne une « surprise » qui a été retrouvée dans de la nourriture et comme vous le constaterez, c’est plus ou moins ragoûtant.

C’est donc dans un sac de pain commercial que la surprise a été trouvée.

Et là, n’allez pas croire qu’il s’agissait d’un gadget ou d’un jouet, mais bien d’une… souris vivante!


L’incident plutôt dégueulasse s’est produit dans une épicerie No Frills d’Hamilton en Ontario.

Maintenant, on ne sait pas trop comment la compagnie va parvenir à réagir efficacement contre cette très mauvaise campagne de marketing, mais le pain en question était de la marque D’Italiano.

Aussitôt que le client a fait l’horrible découverte, celui-ci a pris une photo du sac de pain en question et il l’a publiée sur le populaire site Reddit mercredi dernier.

En quelques heures seulement, la photo a été vue à des milliers de reprises et comme nous vous disions, on n’aimerait pas être à la place des employés de D’Italiano qui doivent présentement se gratter la tête afin de trouver une solution qui aidera les clients à leur pardonner une telle gaffe.

Il reste quand même une petite lueur d’espoir pour D’Italiano, car on ignore encore si la souris en question s’est faufilée à l’intérieur de l’emballage avant d’arriver à l’épicerie ou si son « entrée par effraction » s’est produite à l’épicerie. Dans le deuxième cas, cela éviterait bien des soucis à D’Italiano et ainsi, ce serait alors à l’épicerie de devoir justifier cet incident.

Mais d’une façon ou d’une autre, c’est dans les bureaux de Loblaws (propriétaire de la chaîne No Frills) que ça jouera du coude, car voyez-vous, non seulement elle possède la marque D’Italiano, mais en plus, elle possède aussi la chaîne No Frills à laquelle appartient l’épicerie où l’incident est survenu.

Rappelons que mardi dernier, une autre chaîne appartenant à Loblaws, Real Canadian Superstore, se trouvait au coeur d’une autre controverse en raison d’une photo publiée sur le web qui montrait un chariot d’épicerie qui était rempli de viande non-emballée et non-cuite.


La photo en question a beaucoup circulé dans les derniers jours et elle a donné lieux à de vives critiques de la part des consommateurs qui ont dénoncé les pratiques aucunement hygiéniques de ce département de boucherie.

Loblaws avait réagi à ladite photo en confirmant que la façon de faire dénoncée dans cette photo violait absolument toutes les normes de qualité de la compagnie et que des mesures seraient prises avant que cette situation ne se répète pas.

Source: BlogTo
Crédit Photo: Courtoisie




Partagez l'astuce avec vos amis:


Comments

comments