Le gouvernement lance une importante alerte concernant la maladie de Lyme, voici comment savoir si vous êtes infecté.



Le gouvernement lance une importante alerte concernant la maladie de Lyme, voici comment savoir si vous êtes infecté.

 Il y a une augmentation constante des cas déclarés de maladie de Lyme au Québec depuis 2011. Alors qu’il n’y avait que 32 cas en 2011, le nombre de personnes atteintes est passé à 179 en 2016 et rien n’indique un ralentissement de ce côté. Au contraire, même!

Les régions les plus à risque au Québec sont la Montérégie (le sud du Québec), le sud-ouest de la Mauricie et le Centre-du-Québec, l’Outaouais ainsi que l’Estrie.

Si vous êtes piqué sur une tique à pattes noires (ou tique à chevreuil), vous devez immédiatement l’enlever.

«La tique doit être sur notre peau pendant plus de 24 heures pour que l’on contracte la maladie», explique Richard Vadeboncoeur, vice-président de GDG Environnement, lors d’une entrevue accordée à Météo Média.

Il est donc primordial de la retirer dès que possible, dans les 24 à 36 heures. Si vous n’êtes pas à l’aise de retirer une tique ou si vous ne pouvez pas retirer la tique puisqu’elle s’est enfoncée dans votre peau, consultez un médecin.

Une fois la tique retirée, conservez-la au réfrigérateur dans un contenant qui ferme de façon étanche, comme un contenant à pilules vide ou un sac à glissière. Si possible, notez la date et le lieu où vous étiez lorsque vous avez été piqué ainsi que l’endroit où vous avez remarqué la piqûre. Ces renseignements vous seront utiles lorsque vous allez rencontrer le médecin.

Les premiers symptômes de la maladie de Lyme ressemblent à ceux de la grippe et ils apparaissent généralement entre 3 et 30 jours après la piqûre d’une tique infectée. Le symptôme le plus courant est une rougeur sur la peau, en forme de cible, à l’endroit de la piqûre. Si vous présentez ces symptômes, consultez immédiatement un professionnel de la santé.

Dès que possible, envoyez les tiques que vous avez retirées à un laboratoire de santé publique dans votre région.

c

«GDG fait l’analyse», dit Richard Vadeboncoeur. «Si les gens ont une tique, ils doivent suivre les indications pour enlever la tique et nous l’envoyer. En moins de 5 jours, les gens sauront grâce à l’extraction de l’ADN que nous aurons effectuée sur le parasite, si celui-ci est porteur ou non de la maladie de Lyme.»

Il ne s’agit pas d’un diagnostic, mais cela peut réconforter certaines personnes avant que des symptômes se déclarent. Il s’agit aussi d’une façon de contribuer au programme provincial de surveillance des tiques.

Voyez ce documentaire intéressant datant de quelques mois sur le sujet:

Source: Gouvernement du Canada
Crédit Photo: Capture d’écran




Partagez l'astuce avec vos amis:


Comments

comments