Félicitations à tous ceux qui sont nés dans les années 1930, 40, 50, 60, 70 et au début des années 80



Félicitations à tous ceux qui sont nés dans les années 1930, 40, 50, 60, 70 et au début des années 80

Vous avez aujourd’hui de 35 à 90 ans et vous vous dites régulièrement que vous n’avez vraiment pas vécu la même enfance. Replongez avec nous dans tous ces souvenirs qui sentent bons les caramels et les épiceries de quartier.

Autrefois, les métiers étaient bien plus nombreux, du vendeur de glace ambulant aux lavandières ou encore les fabricants de meuble en bois du village…. La notion du temps y était différente, loin du stress de la vie actuelle. Reprenons ensemble les souvenirs les plus marquants des ces années passées.

Félicitations à tous ceux qui sont nés dans les années 1930, 40, 50, 60, 70 et au début des années 80

Félicitation à vous d’être toujours vivant !
Tout d’abord, vous avez survécu à la naissance d’une mère qui fumaient et/ou buvaient pendant qu’elles vous portaient. Vous avez pris de l’aspirine, mangé de la vinaigrette au fromage bleu ou encore du thon provenant d’une boîte de conserve. Quelle santé !

Vous avez aussi survécu à tous ces lits bébé recouverts de peintures à base de plomb de couleur vive. Vous n’aviez pas de protections à l’épreuve des enfants sur les flacons de médicaments, les portes, les armoires ou les prises de courant. Lorsque vous conduisiez vos vélos (récompense de vos bonnes notes à l’école), vous n’aviez pas de casque, sans parler des risques que vous preniez lorsque vous faisiez de l’auto-stop.

Vous avez bu de l’eau du tuyau d’arrosage et non en bouteille. Vous avez partagé une bouteille gazeuse avec quatre amis et personne n’est réellement mort de cela. Vous avez mangé des gâteaux, du pain blanc et du vrai beurre. Vous avez bu de la limonade en bouteille avec du sucre, mais vous n’étiez pas en surpoids puisque vous étiez toujours dehors pour jouer et construire des cabanes !

Des bobos à gogo
Rouler à l’arrière d’une camionnette en vrac était toujours amusant. Vous êtes tombé des arbres, vous vous êtes écorché, vous avez eu des fractures, cassés vos dents et vous faisiez des tartes avec de la boue pour jouer au restaurant. Vous avez inventé des jeux avec des bâtons, des ballons et des tas d’autres choses trouvées par-ci par-là mais toujours avec beaucoup de plaisir. Vous avez roulé à vélo, vous êtes allé chez un ami et vous avez frappé à la porte ou sonné la cloche ou tout simplement crié pour l’appeler ! Les équipes locales avaient leur club de supporters qui faisait même le déplacement en car pour aller les voir jouer dans les villages voisins. Les mères, sœurs ou femmes étaient plus virulentes que les frères et pères au bord des terrains et c’est ça qui faisait la magie du football.

Être dehors, un vrai leitmotiv
Vous quittiez la maison le matin et vous jouiez toute la journée. A l’époque, il fallait juste être de retour avant l’allumage de l’éclairage public. Personne n’essayait de vous joindre toute la journée puisqu’il n’y avait pas de portable. Et vous alliez bien. Vous passiez des heures à construire vos carrioles à partir de rien puis à descendre la grande rue avant de vous rendre compte que vous aviez oublié de mettre des freins à votre carrosse. Après quelques bleus et un passage dans le garage du coin ou de votre grand-père, vous aviez trouvé une solution à votre problème. Vous n’aviez pas de Playstation, de Nintendo, d’X-box avec des jeux-vidéo. Vous n’aviez pas non plus 99 chaines de télévision, pas de vidéos, pas de son surround, pas de téléphone portable, pas de sms, pas d’ordinateurs, pas de chat en ligne et pas d’internet. Vous aviez de vrais amis et vous sortiez pour les retrouver.

Une autre notion du respect
Vous avez appris à faire face à la déception. Si le professeur avait dit quelque chose ou si vous aviez enfreint les règles, vos parents n’allaient pas prendre votre défense. Bien au contraire ! C’était souvent la double peine. Cette génération a produit certains des meilleurs preneurs de risques, résolveurs de problèmes et inventeurs ! Les 70 dernières années ont été une explosion d’innovation et de nouvelles idées. Il y a eu la liberté, l’échec, le succès et la responsabilité, et vous avez grandi dans ce monde.

Qu’en pensez-vous ? Une vérité ? Vous voulez peut-être partager cela avec d’autres personnes qui ont eu la chance de grandir ce type d’enfance, avant que les avocats et le gouvernement ne règlementent notre vie pour notre bien. Et pendant que vous y êtes, transmettez-le à vos enfants afin qu’ils sachent à quel point leurs parents étaient des aventuriers !

Source: santeplusMag




Partagez l'astuce avec vos amis:


Comments

comments