Les crises cardiaques ont des symptômes différents chez les femmes – Faites très attention à ces 5 signes précoces !



Les crises cardiaques ont des symptômes différents chez les femmes – Faites très attention à ces 5 signes précoces !

À l’apparition de certains symptômes, tels qu’une petite fièvre, une douleur aux côtes, des nausées ou des vomissements, nous avons généralement tendance à faire nous-même un diagnostic de notre état, et parfois même, avoir recours à l’automédication. Or, ce que beaucoup de personnes ignorent, c’est que ces gestes, à l’apparence banale, peuvent mettre en danger leur santé, voire leur vie, comme cela a été le cas de Sue Palmer, qui a frôlé la crise cardiaque. Voici son histoire.

L’histoire de Sue Palmer

Sue Palmer, une américaine de 46 ans, s’est réveillée en pleine nuit en se sentant mal, sans qu’elle ne sache vraiment pourquoi. Elle souffrait subitement de fortes nausées et avait commencé à vomir de manière répétitive. Croyant qu’elle était sujette à une intoxication alimentaire, elle avait décidé de rester allongée, le temps que son état s’améliore. Cependant, son mari avait insisté pour l’emmener voir un médecin. Heureusement pour elle, cette petite attention de la part de son conjoint lui a sauvé la vie !

Une fois arrivés aux urgences, Sue a été auscultée et tout semblait normal, sauf que les médecins ont réalisé peu après qu’elle devait être opérée en urgence. En entendant cela, la jeune femme était étonnée et a même commencé à rire, puisqu’elle affirmait se sentir « normale ».  Cependant, ce qu’elle ne savait pas, c’est qu’au moment de son arrivée à l’hôpital, son artère coronaire était déjà bloquée à 100% et son artère centrale à 70%. Ainsi, si elle était retournée à son lit ce soir-là, elle serait décédée.

Selon une étude réalisée par des cardiologues français de l’hôpital européen Gorges-Pompidou de Paris et publiée dans le Journal of the American Medical Association, le nombre de femmes de moins de 60 ans qui ont été sujettes à un infarctus du myocarde a augmenté, passant de 11.8% en 1995 à 25.5% en 2010. Cette hausse serait due à une augmentation du taux de tabagisme et d’obésité chez celles-ci.

Quels sont donc les symptômes à prendre en compte pour reconnaître une crise cardiaque imminente ?

Généralement, on reconnaît une crise cardiaque à la douleur qui commence à la poitrine et se propage pour atteindre le dos, le bras le cou ou la mâchoire. Mais dans certains cas, les symptômes qu’elle peut provoquer sont totalement différents, surtout chez les femmes.

Voici donc les 5 signes à ne jamais négliger :

Nausées et vomissements :

Ces troubles digestifs assez communs, ne doivent pas être pris à la légère, surtout dans le cadre d’un régime alimentaire équilibré. De plus, si vos nausées et vomissements résistent au traitement antiacide ou s’ils s’accompagnent de sueur froide ou de douleurs abdominales, demandez immédiatement de l’aide car ils peuvent révéler une crise cardiaque imminente.

Fatigue inhabituelle :

Quand un caillot sanguin se forme et bloque le flux sanguin arrivant au cœur, ce dernier n’est plus en mesure de faire parvenir assez de sang oxygéné aux autres muscles corporels, ce qui les affaiblit et provoque une sensation de fatigue généralisée et persistante. Ainsi, si un temps de repos suffisant et un sommeil profond ne viennent pas à bout de cette sensation de fatigue, il faudra demander immédiatement l’avis d’un médecin.

Essoufflement :

Parmi les organes qui ont le plus besoin d’oxygène, il y a les poumons. Quand le flux sanguin arrivant à leur niveau est réduit à cause d’une circulation sanguine perturbée, les poumons n’arrivent plus à assurer une respiration normale, et celle-ci devient courte et saccadée. Ainsi, si la personne est constamment essoufflée alors qu’elle ne souffre d’aucune maladie respiratoire et n’a pas fourni d’effort particulier, elle devrait consulter un médecin le plus rapidement possible.

Transpiration excessive :

Une transpiration excessive est généralement due au stress ou à des troubles hormonaux. Mais dans certains cas, elle peut être due à un trouble cardiaque. Malheureusement, les femmes négligent généralement ce symptôme, le prenant pour de simples bouffées de chaleur et le mettant sur le compte de leurs hormones et de leur cycle menstruel.

Teint pâle :

À cause de la circulation sanguine entravée, les vaisseaux sanguins irriguant la peau ne reçoivent pas assez de sang oxygéné, ce qui la rend plus pâle que d’habitude. Ainsi, si cette pâleur persiste ou si elle s’accompagne de l’un des symptômes précédents, il est vivement recommandé de consulter en urgence.

source:santeplusmag




Partagez l'astuce avec vos amis:


Comments

comments