Un collège à Paris remplace les retenues par du jardinage



Un collège à Paris remplace les retenues par du jardinage

Pendant notre scolarité, certains (plusieurs?) d’entre nous ont connu cette chose affreuse que sont les retenues.

Recopier 100 fois une phrase, aller au coin, avoir un mot dans son carnet ou rester en retenue après les cours était la façon classique de gérer les problèmes de discipline.

Pour sa part, le collège parisien Pierre Mendès France a décidé d’essayer autre chose ces trois dernières années. Une solution innovante et qui a du sens.

On y a décidé de remplacer les punitions par des travaux de jardinage!
a-214
capture d’écran – Facebook – Veni Verdi

La direction de l’école désirait donner plus de sens aux sanctions et les rendre « utiles ». Le but était de lutter contre le décrochage scolaire, de donner aux élèves le goût de la nature et aussi celui de l’effort.

Cette forme de punition, ou plutôt de conséquence, est appliquée si les parents sont d’accord uniquement et en dehors des heures de cours.

C’est l’association Veni Verdi qui a mis en place cette initiative sur les 4500 mètres carrés d’espaces verts du collège qui ont été transformés en véritable ferme urbaine.

Les élèves peuvent apprendre à labourer, planter des légumes, etc., avec l’équipe de l’association. Les tâches sont différentes selon l’élève et de son comportement. La principale adjointe du collège a expliqué au Figaro que cette solution semblait très efficace puisqu’« au total, une trentaine d’élèves a pu être rattrapée ».

Le fait de mettre la main à la pâte et de voir le résultat de leur travail et de leurs efforts, sensibilise les jeunes peuvent à l’environnement. Ceux qui en ont besoin peuvent se défouler en remuant la terre, par exemple. C’est également un très bon moyen de montrer la réalité de la nature à des enfants qui n’y sont pas habitués et de leur apprendre dans une ambiance fort différente de celle des salles de classe.

Certains enfants se portent même volontaires toutes les semaines! Ils peuvent s’occuper du poulailler ou aider au jardin. Cela aurait même permis à certains d’entre eux de se découvrir une passion et éventuellement, une vocation !

Découvrez l’action de l’association dans la vidéo ci-dessous.

Aimeriez-vous que l’école de votre enfant donne des conséquences plus logiques et utiles à la société, plutôt que des copies ou des retenues?

Source: Incroyable
Crédit Photo: capture d’écran – Facebook -Incroyable




Partagez l'astuce avec vos amis:


Comments

comments