Cette jeune femme sent quelque chose bouger dans sa bouche, quand elle se regarde dans le miroir. C’est l’horreur



Cette jeune femme sent quelque chose bouger dans sa bouche, quand elle se regarde dans le miroir. C’est l’horreur

 Les cas médicaux insolites ne manquent pas, mais il faut bien avouer que celui-ci a de quoi vous donner un haut le cœur. Cela faisait deux semaines qu’une jeune femme de 24 ans évacuait des filets de nez, sans savoir à quoi cela était dû. Inquiète, elle décide d’aller voir un médecin. Ce qu’il découvrira va vous choquer.

Voici l’histoire d’une étrange cohabitation qui aurait pu lui coûter la vie 

Daniela Liverani n’est pas prête d’oublier son voyage au Vietnam, la Britannique de 24 ans a vécu un vrai cauchemar à son retour à Edimbourg. Pour cause, un drôle d’invité surprise avait investi son corps et aurait pu causer sa mort.

Daniela s’est mise à saigner du nez de façon abondante. Elle a d’abord pensé que ces hémorragies et congestions nasales étaient dues à un vaisseau sanguin qui avait explosé suite à un accident de moto qu’elle avait fait pendant son voyage. Mais à chaque fois qu’elle voulait enlever ce qu’elle ne croyait être qu’un caillot de sang coagulé, celui-ci remontait au fond de son nez.

Un jour alors qu’elle prenait sa douche, Daniela sentait la présence de quelque chose qui pendait de sa narine jusqu’à sa lèvre inférieure. Daniela s’est empressée de voir de plus près ce qui se passait dans son nez. Horreur ! Face au miroir, elle aperçoit des nervures mais n’arrive pas à croire qu’il pourrait s’agir  d’un insecte. La jeune femme file aux urgences les plus proches. A l’étonnement général, les médecins vont tomber nez à nez sur une découverte des plus inattendues. La nasofibroscopie a révélé la présence d’une masse gluante et noire, la tête plantée dans les narines de la jeune femme. Après vérification, il s’agissait d’une sangsue vivante de 8 cm. Il est fort probable que le ver se soit déplacé du gosier de Daniela jusqu’à son nez pour prendre l’air.

Daniela a été admise d’urgence en salle d’opération pour retirer la bestiole de son conduit nasal. L’intervention n’a pas été si simple. Daniela souffrait le martyr, chaque fois que le docteur tirait sur la sangsue qui se recroquevillait, Daniela sentait de douloureux tiraillements à l’intérieur de son nez. Puis soudainement, la douleur a cessé. Le docteur tenait entre ses pinces la sangsue.

C’est certes un fait aussi rare qu’insolite qu’a vécu Daniela, mais non moins sérieux. La présence de parasites dans les voies respiratoires supérieures est l’une des urgences otolaryngologiques des plus délicates. Ces insectes peuvent sucer jusqu’à 9 fois leurs poids en sang et sécrètent l’hirudine, une enzyme anticoagulante qui inhibe la coagulation du sang,ce qui explique les saignements provoqués chez Daniela. Plus l’insecte se nourrit et grossit plus les symptômes progressent.

Daniela aurait ramassé le parasite au Vietnam, en buvant de l’eau de source ou en nageant dans une rivière. Les sangsues sont présentes dans des espaces aquatiques tels que les lacs, rivières ou marais et se nourrissent de sang, qu’elles aspirent à l’aide de leur bouche en forme de ventouse.
Cette histoire aurait pu mal se terminer si la sangsue avait continué son chemin jusqu’au cerveau de la jeune femme.

Source : Santé +




Partagez l'astuce avec vos amis:


Comments

comments