Cette fillette de 9 ans atteinte d’une maladie rare du cerveau demande 10.000 prières avant son opération



Cette fillette de 9 ans atteinte d’une maladie rare du cerveau demande 10.000 prières avant son opération

 Quand Sophia Marie est née, les médecins disaient à ses parents qu’elle finira rapidement par succomber à la maladie rare dont elle souffre, et qu’elle n’aura jamais une vie normale comme les autres enfants de son âge, mais grâce à sa force et à son courage, cette petite fille a réussi à déjouer tous leurs diagnostics ! Son histoire émouvante est une grande source d’inspiration pour tous ceux qui se croient incapables de vaincre leurs difficultés.

Dans la vie il y a ceux qui baissent les bras face au premier obstacle qui se dresse devant eux, et ceux qui se donnent corps et âme pour surmonter toutes les épreuves aussi difficiles soient-elles. Sophia Marie Campa-Peters est une petite fille de 9 ans atteinte d’une maladie rare du cerveau, fait partie de ces personnes tellement fortes et déterminées, qu’elle est arrivée à inspirer tous ceux qui la rencontraient. Découvrez l’histoire de cet enfant qui a le courage et la bravoure que beaucoup d’adultes n’ont pas.

L’histoire émouvante d’une petite héroïne :
Quand Sophia Marie est née en Novembre 2008, ses parents étaient très heureux de l’accueillir, mais leur joie a été éphémère. En effet, quelques jours après sa naissance, les médecins leur ont révélé que la petite fille souffrait d’une maladie rare nommée Moya-Moya, et qu’elle ne parviendra jamais à la vaincre. Dévastés et profondément attristés par cette triste nouvelle, les parents de Sophia ont décidé de remuer ciel et terre afin d’offrir une vie décente à leur fille, et l’aider à vaincre sa maladie.

Entre les hospitalisations urgentes, les opérations chirurgicales, et les interminables procédures médicales, la vie de Sophia et de ses parents n’a jamais été un long fleuve tranquille. Ces derniers ont dû sacrifier leur sommeil, leur bien-être, et leur énergie pour offrir à leur fille la vie décente qu’elle méritait. Cependant, malgré tous les efforts surhumains qu’ils ont déployés, sa terrible maladie continuait à la détruire à petit feu, et les traitements médicaux qu’elle suivait lui faisaient souvent plus de mal que de bien…

En Janvier 2018, les médecins ont finalement trouvé un moyen pour améliorer l’état de la petite fille : Subir deux opérations chirurgicales très difficiles afin de régulariser le flux sanguin dans son cerveau, et c’est à ce moment-là que la petite fille a fait connaître son histoire émouvante lors d’une interview virale qu’elle a accordée à une radio américaine juste quelques jours avant la date de son opération.

« J’ai besoin de 10.000 prières », c’est ce qu’a répondu Sophia Marie lorsqu’on lui a demandé ce dont elle avait besoin pour être heureuse, une demande innocente et simple, mais tellement signifiante pour cette petite dont le rêve ultime est de guérir de sa maladie et mener une vie normalecomme tous les autres enfants de son âge…

Aujourd’hui, l’état de santé de Sophia Marie s’est considérablement amélioré après son opération chirurgicale, et malgré sa fragilité, la petite fille continue à rayonner de mille feux, et à propager son énergie positive et sa joie contagieuse partout où elle va. Nous espérons que Sophia finira un jour par vaincre sa maladie, et que tous les enfants malades du monde réussiront à se débarrasser de tous leurs maux.

Continuons à prier pour cette petite fille afin qu’elle se rétablisse et puisse bénéficier d’une vie joyeuse.

La maladie de Moya-Moya :Une maladie rare mais tellement dévastatrice.

La maladie obstructive du polygone de Willis, communément appelé Moya-Moya est une maladie angiogénique rare du cerveau qui entraine le rétrécissement ou l’obstruction des artères carotides internes intracrâniennes, et provoque la formation des vaisseaux de suppléance. Cette maladie qui se distingue par son caractère agressif et destructeur peut causer toute une panoplie de symptômes aussi lourds les uns que les autres comme les accidents vasculaires cérébraux, la paralysie partielle ou totale des membres, la perte de mémoire, l’altération des capacités cognitives, les crises d’épilepsie et les convulsions, les maux de têtes intenses et fréquents, les troubles de vision ou encore les troubles de la parole.

Cette maladie rare qui ne touche qu’une personne sur 300.000 en France est beaucoup plus fréquente dans les pays asiatiques comme le Japon, la Chine, ou encore la Corée du Sud, elle est également plus présente chez les enfants et plus particulièrement chez les petites filles. Les causes duMoya-Moya sont jusqu’à nos jours quasiment méconnues, et tandis que certains spécialistes l’associent à des facteurs génétiques, d’autres pensent qu’elle serait le résultat d’autres affections cérébrales.

Bien que cette maladie soit reconnue comme étant grave et souvent fatale, il existe des enfants qui parviennent à rester en vie et à lutter contre ses symptômes en suivant rigoureusement un traitement médical adapté, et parfois même des opérations chirurgicales complexes afin d’améliorer le flux sanguin dans leurs cerveaux.

Source: santeplusMag




Partagez l'astuce avec vos amis:


Comments

comments