Ce qui arrive à votre corps lorsque vous portez un soutien-gorge longtemps. A partager avec toutes les femmes !



Ce qui arrive à votre corps lorsque vous portez un soutien-gorge longtemps. A partager avec toutes les femmes !

 Que vous ayez de petits seins ou une poitrine généreuse, le soutien-gorge est devenu un must de la garde-robe féminine. Disponible en plusieurs modèles et tissus, chaque femme choisit celui qui lui convient et qui lui permet de se mettre en valeur : fin, rembourré, bustier, avec armatures… Cependant, plusieurs études ont montré que ce petit sous-vêtement si apprécié, n’est pas aussi inoffensif qu’il paraît. Découvrez les effets du port prolongé du soutien-gorge sur la santé.

Ce qui arrive à votre corps lorsque vous portez un soutien-gorge longtemps. A partager avec toutes les femmes !

Malgré l’aspect très esthétique du soutien-gorge et sa capacité à donner à la poitrine une apparence haute et ferme, beaucoup de femmes n’attendent que le moment de rentrer chez elles pour l’enlever et se sentir ainsi plus libres de leurs mouvements. Surtout que beaucoup d’études ont montré qu’une grande partie de la gente féminine ne porte pas la bonne taille de soutien-gorge, ce qui augmente leur risque de souffrir de plusieurs problèmes de santé.

Quels sont donc les effets négatifs du port prolongé de soutien-gorge ?

Comme précisé plus haut, porter un soutien-gorge trop petit pour essayer de camoufler ses généreux atouts, ou au contraire, un plus grand pour donner un semblant de volume à une poitrine plate n’est pas une sage décision. Non seulement l’effet visuel serait très peu esthétique, mais les effets sur la santé sont d’autant plus graves. Parmi les troubles les plus répandus liés au port du soutien-gorge, nous retrouvons :

1 – Des seins moins fermes :

Selon une étude réalisée au CHU de Besançon et pilotée par Jean-Denis Rouillon, un chercheur en sciences du sport, porter constamment un soutien-gorge et empêcher les seins de réagir naturellement à la force de la gravité, fait perdre au tissu mammaire de son tonus et donc de sa capacité à soutenir seul le poids de la poitrine. De plus, cette mauvaise habitude fait baisser la production de collagène, ce qui réduit donc l’élasticité des seins et favorise leur relâchement et l’apparition des vergetures.

2 – Une mauvaise posture :

Quand le modèle ou la taille du soutien-gorge est inadapté(e) à la poitrine, celui-ci ne permet pas de supporter le poids des seins de manière efficace, ce qui pousse les femmes à se voûter progressivement et à adopter une mauvaise posture. Cette dernière conduit, à la longue, à une modification de l’alignement de la colonne vertébrale et à une réduction considérable de sa flexibilité. 

3 – Des douleurs au dos et aux épaules :

En plus de la mauvaise posture, considérée comme l’un des principaux facteurs du mal du dos et des crampes aux épaules, des bretelles de soutien-gorge trop serrées aggraveront encore plus la situation. En exerçant une pression importante sur la zone des épaules, du haut du dos et du cou, elles compriment les nerfs et les vaisseaux sanguins à leur niveau, ce qui cause l’apparition de tensions musculaires et de douleurs qui peuvent se propager du dos jusqu’à la tête.

4 – Des irritations cutanées

Même s’il est conseillé de dormir sans soutien-gorge, certaines femmes n’arrivent pas à s’en délaisser la nuit. Or, en gardant vos seins comprimés jour et nuit, vous contribuez à l’augmentation de leur température et favorisez le phénomène de transpiration. Humidité et frottement dus aux changements de position durant le sommeil risquent de provoquer des irritations ou des rougeurs de la peau.

Il est vrai que le soutien-gorge est généralement déconseillé, surtout s’il est porté pendant de longues heures ou pendant la nuit, mais il reste néanmoins des cas où il peut être bénéfique, comme pour soutenir le poids d’une poitrine très généreuse pendant le sommeil, limiter les mouvements des seins pendant une activité physique, ou pour mieux accompagner les changements liés à l’allaitement, ou suite à une opération chirurgicale.

L’essentiel est de choisir un soutien-gorge en tissu doux et absorbant, de taille adaptée, et de préférence sans armatures qui entravent la circulation sanguine et lymphatique. Surtout, enlevez-le dès que possible pour permettre à vos seins de respirer, de se régénérer et de se raffermir naturellement.

Source: santeplusmag

 




Partagez l'astuce avec vos amis:


Comments

comments