Alerte : des tiques asiatiques carnivores signalées dans plusieurs départements français



Alerte : des tiques asiatiques carnivores signalées dans plusieurs départements français

Friande de chair tendre et particulièrement vorace, cette espèce asiatique de tique carnivore colonise progressivement notre territoire. L’alerte sanitaire a été lancée par le Ministère de la santé.

Les tiques que l’on trouve en Europe occidentale sont des parasites qui se nourrissent du sang de leur hôte. Les piqûres de tiques sont en réalité

tique_carnivore-620x330

une « morsure » et sont particulièrement fréquentes au printemps dans les régions boisées. La lésion causée par la morsure est généralement non douloureuse mais peut entraîner la maladie de Lyme transmise lors de la morsure.
Alors que l’on peut parler d’épidémie, voire même d’une pandémie vu le nombre de nouveaux cas contractant chaque année cette maladie, une nouvelle menace se profile actuellement dans notre pays. Le ministère de la santé vient de signaler la présence sur le territoire français d’une espèce  particulièrement agressive connue sous le nom de tique asiatique. D’une taille sans commune mesure avec la tique européenne, cette espèce venue d’Asie du Sud-Est possède un rostre (excroissance rigide) doté d’une dentition particulièrement imposante pouvant causer des morsures sévères sur différentes parties du corps humain. D’une taille pouvant atteindre cinq centimètres, soit environ les dimensions d’un petit moineau, la tique asiatique carnivore est particulièrement vorace et ne se nourrit pas, comme ses congénères européennes, de sang mais de chair fraîche.

Ces tiques carnivores affectent particulièrement les animaux à la chair tendre, notamment les chiens et les chats, qu’elles peuvent dévorer en

plusieurs jours selon leur appétit. L’homme n’est toutefois pas épargné et on rapporte le cas de personnes ayant perdu une main, un bras ou une jambe dévoré par ces tiques carnivores particulièrement voraces.

Le Ministère de la santé rappelle ici quelques mesures de bon sens pour limiter les morsures de ces tiques asiatiques.

Se protéger contre les morsures de tiques
Afin d’éviter les morsures, il est conseillé de prendre ses précautions avant toute promenade ou randonnée en forêt. Portez des combinaisons

étanches constituées d’un tissu rigide d’une épaisseur d’un centimètre minimum et protégez votre tête par un casque de chantier ou mieux encore, un casque intégral de moto.

Symptômes
Le principal symptôme des morsures de tiques est l’apparition d’une marque profonde caractéristique de l’empreinte dentaire de l’animal et de la disparition de morceaux de chair ingurgités par la tique.

Enlever une tique
Retirer rapidement la tique car plus longtemps elle reste sur la peau et puis longtemps elle risque de dévorer la zone concernée. Vu la taille imposante de l’animal, il est vivement recommandé d’utiliser un crochet anti-tique en acier trempé ou plus économique, un pied de biche (pince à

décoffrer) de maçon qu’il est possible d’acheter dans des magasins de bricolage.

Prendre l’avis d’un médecin

Prendre systématiquement l’avis d’un médecin si la tique est restée accrochée pendant plus de 10 minutes ou si des morceaux de chair supérieurs à 50 grammes ont été ingérés par l’animal. Le médecin prescrira une greffe de chair pour combler les lambeaux dévorés.

Dans tous les cas, inspectez vous dans les moindres recoins en rentrant d’une promenade dans la nature pour s’assurer qu’aucune tique ne vous a mordu et commence alors à se nourrir de votre personne.




Partagez l'astuce avec vos amis:


Comments

comments