le 4 mars 1971: le Québec était paralysé par la tempête du siècle.



le 4 mars 1971: le Québec était paralysé par la tempête du siècle.

Les gens qui ont vécu le 4 mars 1971 n’oublieront jamais cette journée.

En effet, ce jour-là, la province du Québec a été littéralement paralysée par ce qu’on avait osé qualifier de « tempête du siècle ».

Cette tempête qui avait marqué l’imaginaire des Québécois et des Québécoises avait été causé par une dépression provenant de la Caroline remonte vers Montréal, Québec et le Nouveau-Brunswick.

Selon les archives de la ville de Montréal, on avait recensé des chutes de neige de 54 cm et des vents qui avaient soufflé jusqu’à une vitesse de 110 km/h.

Évidemment, de telles intempéries avaient causé des interruptions chez les fournisseurs d’électricité et en plus, les mauvaises conditions météorologiques avaient fait en sorte que plusieurs routes étaient bloquées.

D’ailleurs, des motoneigistes avaient même été appelés à la rescousse afin de venir en aide à la population.

Comme vous le verrez, les photos qui suivent en disent long sur cette journée qui a dû être un terrible casse-tête pour bien des gens.

1. Sur cette photo, on peut clairement voir que la circulation automobile était impraticable ce jour-là. Ainsi, les gens pouvaient au moins se consoler en se disant qu’ils reprenaient possession de la rue en tant que piétons.

2. Ici, les bordures de la rue nous laissent deviner à quel point les accumulations de neige avaient été importantes. On ne doute même pas que cette tempête a dû changer les plans de bien des gens ce jour-là!

3. Souhaitons que cette voiture n’appartenait pas à ce pauvre homme. Et si par malheur, c’était la sienne, souhaitons pour lui qu’il n’était pas trop pressé, car on n’ose même pas deviner combien de temps ça a pu lui prendre d’arriver à dégager ce véhicule de la neige!

4. Même avec l’aide de deux personnes, gageons que ce propriétaire de voiture a dû pelleter pendant plusieurs heures. C’est dans des situations comme ça qu’on se remercie de bien traiter nos amis et nos proches!

5. En regardant cette photo, on a une excellente idée de l’accumulation de neige qui est survenue lors de cette fameuse « tempête du siècle ».

6. Comme le démontre cette photo, il y a des employés de la ville qui ont certainement dû faire du temps supplémentaire ce jour-là!

7. L’aide des motoneigistes avait été sollicitée afin d’aider la population dans ses déplacements.

8. On ne sait pas si on peut appeler ça de la bravoure, mais ce n’est pas d’hier que des femmes bravent le froid afin d’en mettre plein la vue aux hommes!

Finalement, cette photo vaut 1000 mots:

Source: Guide Auto Web
Crédit Photo: Courtoisie Archives ville de Montréal




Partagez l'astuce avec vos amis:


Comments

comments