3 Vérités que chacun doit savoir sur les femmes qui ont subi une césarienne



3 Vérités que chacun doit savoir sur les femmes qui ont subi une césarienne

Etre mère  implique beaucoup de responsabilités, des efforts, mais aussi de magnifiques récompenses. C’est pourquoi, chez astucerie.net, nous souhaitons encourager ces femmes qui sont passées par la césarienne à porter avec fierté leur « marque de bonheur ».

La césarienne implique des situations difficiles à supporter, et seule une femme et mère à la fois peut les surmonter de façon héroïque et admirable. Voici trois vérités que seule une femme qui a subi une césarienne peut te dévoiler.

1. Elles font face comme des guerrières aux conséquences d’une intervention chirurgicale

Il s’agit d’une opération, qui même si elle est courante, n’en reste pas moins une intervention chirurgicale comportant des risques, même relatifs.

De plus, durant ce genre d’opération, il est très difficile que le futur papa ou un autre membre de la famille puisse être présent. La mère se retrouve donc seule, sans possibilité de recevoir un soutien, et pleine d’incertitudes.

Il n’y a pas de meilleur exemple de ce que peut être une véritable bataille, où la peur et la solitude livrent un combat interne contre la force, la volonté, et l’amour inconditionnel dont ces femmes font preuve pour mettre au monde leur merveilleux bébé.

2. Tant qu’elles ne sont pas sorties du bloc opératoire, elles ignorent si tout va bien

Dans ce cas, le risque ne disparaît pas avec la naissance du bébé. Comme pour toute chirurgie, tant que la patiente n’est pas sortie du bloc opératoire et de son anesthésie, on ne peut savoir si l’opération a été un succès.

En outre il existe un détail que peu de gens connaissent. Pendant la césarienne, la mère est consciente, elle ne ressent pas la douleur, mais elle ressent tous les mouvements à l’intérieur de son corps. C’est une sensation assez désagréable, envahissante, et si elle n’a pas connaissance de cela avant, cela peut être traumatisant. Mais même comme ça, elle le fait la tête haute car elle sait que la récompense sera à la hauteur.

3. Elles surmontent la récupération post-césarienne comme de vraies héroïnes

Lorsqu’une femme met un enfant au monde, son univers est centré autour de lui et elle répond à toutes ses exigences. Ceci requiert une prédisposition et une logistique qui sont généralement épuisantes. Alors imagine de faire tout cela avec la douleur en plus. Oui, avec la douleur, car le fait de n’avoir pas pu accoucher normalement ne t’épargne pas la douleur, les malaises et les gênes que comporte une période post-chirurgicale.

En plus Cela les rend encore plus fortes, elles franchissent des seuils de souffrance au delà du possible, elles développent une force intérieure qui est uniquement comparable à celle d’une autre mère.

Malgré tout, elles le font avec le sourire et tout l’amour du monde, car chaque minute sans pouvoir dormir, chaque couche à changer, chaque sourire et chaque opportunité de tenir cette petite main, sentir sa respiration et cette douce odeur que seuls les bébés peuvent sécréter, le justifient. C’est leur raison d’être en ce monde : rendre heureux cette petite déclinaison de leur être.

Nous nous inclinons devant ces mères, qui sont marquées d’une cicatrice qui leur permet de ne jamais oublier de quoi elles sont faites. Ainsi, chères mères, portez avec fierté cette belle marque, ne la cachez pas, ne la dissimulez pas, car peu de femmes ont ceci.

Source ourtango.com




Partagez l'astuce avec vos amis:


Comments

comments