10 choses que votre mère ne vous a jamais dit… Magnifique !



10 choses que votre mère ne vous a jamais dit… Magnifique !

 Les relations mère-enfant ne sont pas toujours un long fleuve tranquille. Elles se construisent au fil du temps. Bien que parfois compliquées, ces relations restent toujours teintées de tendresse et d’amour et ce dès l’annonce de de la grossesse.

Je suis enceinte et je n’arrive pas à le réaliser

J’ai fait trois fois le test pour être vraiment sûre. Et pourtant, le résultat était parfaitement clair dès la première fois : deux lignes bleues = je suis enceinte.

J’ai la tête qui tourne, les mains qui tremblent et des papillons dans l’estomac. Je suis à la fois heureuse, nerveuse et effrayée. Il y a des années que je me prépare à ce moment-là, que je l’attends. Je vais être maman.

Je ne sais pas que, neuf mois plus tard, je vais vivre l’expérience la plus épuisante, la plus stressante, la plus heureuse et la plus gratifiante de ma vie. Je vais apprendre ce qu’il en coûte d’être mère. Je vais comprendre et être pleine de gratitude envers ma propre mère.

Bref, je vais apprendre ce que c’est que d’être maman, expérience dont les enfants n’ont qu’une vague compréhension.

Voici 10 de ces choses que votre maman ne vous a pas confiées :

1.     Vous l’avez fait beaucoup pleurer

Elle a pleuré d’émotion quand elle a appris que vous alliez arriver. Elle a pleuré de douleur en vous donnant la vie. Elle a pleuré de bonheur en vous voyant pour la première fois. Elle a pleuré d’angoisse le soir de vos premières coliques. Elle a pleuré d’émotion quand vous avez fait vos premiers pas ; puis de peur la première fois que vous êtes tombé. Elle a pleuré d’émotion dans vos moments de bonheur ; de chagrin quand vous en avez eu. Elle a pleuré avec vous, même si vous ne vous en êtes pas toujours rendu compte.

2.     Ça lui faisait mal

Déjà quand, dans son ventre, vous lui donniez des coups de pieds dans les côtes et que son ventre se dilatait comme un ballon, ça lui faisait mal. Quand elle vous a donné naissance et que tous les muscles de son corps souffraient affreusement, elle avait mal. Quand vous tétiez son sein et que ses mamelons se craquelaient, elle avait mal. Quand vous la griffiez avec vos ongles qu’elle ne pouvait pas encore couper. Quand vous lui tiriez les cheveux.

3.     Elle avait tout le temps peur

Depuis la minute où vous êtes venu au monde, elle a fait tout ce qui était en son pouvoir pour vous protéger. Elle a voulu dire non quand votre cousine a voulu vous prendre dans ses bras et elle a tremblé quand la petite l’a quand même fait. Son cœur s’est arrêté de battre quand vous avez marché pour la première fois. A chaque chute, bosse et écorchure, elle était là pour soigner et consoler. Chaque matin, elle se réveillait tôt pour vous voir partir à l’école. Plus tard, elle restait éveillée tard dans la nuit pour s’assurer que vous étiez bien rentré. C’est elle qui vous rassurait chaque fois que vous avez fait un cauchemar.

4.     Elle le sait, qu’elle n’est pas parfaite

Elle est la première à se critiquer elle-même. Elle connaît ses défauts et les erreurs qu’elle commet et elle s’en veut à chaque fois. Elle voudrait être une mère parfaite mais voilà, ça n’existe pas. En tout cas, soyez assuré qu’elle fait de son mieux.

5.     Elle vous a beaucoup regardé dormir

Elle vous a chanté des berceuses jusqu’au milieu de la nuit, même quand ses yeux tombaient de sommeil. Quand, enfin, vous finissiez par vous endormir, elle restait pour contempler votre petit visage apaisé et écouter votre respiration régulière. Elle vous regardait avec le cœur serré de tendresse, même si elle tombait de fatigue.

6.     Elle vous a porté bien au-delà de neuf mois

Elle l’a fait parce que vous en aviez besoin, même quand ses bras et son dos lui faisaient mal. Elle a appris à le faire en faisant le ménage, pendant qu’elle mangeait ou que vous jouiez, en toutes circonstances. Elle l’a fait par obligation, mais aussi pour que vous vous sentiez protégé et câliné ; parce que c’est dans ses bras que vous vous sentiez le mieux et que vous les réclamiez.

7.     Vous lui avez brisé le cœur chaque fois que vous pleuriez

Rien n’était plus insupportable pour elle que de vous voir et vous entendre pleurer. Chaque fois, elle faisait son possible pour vous consoler et faire cesser ces pleurs. Et quand elle n’y parvenait pas, son cœur se brisait.

8.     Vous passiez toujours avant elle

Elle a sauté des repas, des douches et des nuits de sommeil pour être à votre disposition chaque fois que vous en aviez besoin. C’est tout juste si elle trouvait le temps et l’énergie de s’occuper d’elle-même.

9.     Elle avait envie de ce gâteau, elle aussi

Mais vous le regardiez avec tellement de convoitise qu’elle s’est dit qu’elle serait plus heureuse de vous voir le dévorer que de s’en délecter elle-même.

10. Elle referait la même chose si c’était à refaire

Etre maman est la tâche la plus difficile qu’elle ait jamais eue à accomplir. Elle a essayé, elle a échoué, elle a travaillé et, petit à petit, elle a appris. Entre temps, elle a beaucoup crié et pleuré, souvent contre elle-même. Elle a aussi connu des joies incomparables, heureusement. Mais elle vous aime tellement que, si c’était à refaire, elle le referait sans hésiter.

Donc, chaque fois que vous voyez votre mère, remerciez-la et dites-lui que vous l’aimez. Vous ne le direz jamais assez.

source




Partagez l'astuce avec vos amis:


Comments

comments